01/01/2019 15:07
La chancelière allemande Angela Merkel a abordé lundi 31 décembre 2018 les sujets du changement climatique, de la réglementation des migrations et de la lutte contre le terrorisme international lors de son discours de Nouvel An.
>>Du Pacifique aux Amériques, le monde plonge dans 2019
>>Poutine fait l'éloge des relations avec la Chine dans ses vœux de Nouvel An aux dirigeants du monde

La chancelière allemande Angela Merkel s'exprime lors du programme télévisé en direct célébrant le Nouvel An 2019. Photo: AFP/VNA/CVN 

L'Allemagne voudrait résoudre ces problèmes dans son propre intérêt tout en tenant compte des intérêts d'autrui, a indiqué Mme Merkel. Elle a précisé qu'il est dans l'intérêt des Allemands de "prendre plus de responsabilités", faisant référence au fait que son pays occupera un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations unies en 2019 et 2020.

L'Allemagne prônera des "solutions multilatérales" dans le cadre de l'ONU et contribuera de manière accrue à l'aide humanitaire et la défense, a-t-elle fait remarquer. Quant à l'Europe, elle a évoqué l'engagement de son pays à rendre l'Union européenne plus robuste et déterminante.

En ce qui concerne le Brexit, la chancelière a clairement exprimé que son pays veut "maintenir un partenariat étroit avec le Royaume-Uni malgré son retrait de l'Union européenne". Mme Merkel a également exhorté ses concitoyens à participer aux élections européennes à venir en mai 2019.

"Vous pouvez aider à faire en sorte que l'Union européenne continue d'être un projet de paix, de prospérité et de sécurité". Au niveau national, elle a promis que son gouvernement "prenait constamment de nouvelles mesures face au basculement structurel des technologies traditionnelles vers les nouvelles".

L'Allemagne s'apprête à introduire la cinquième génération de communication mobile 5G, son industrie automobile est en train de repenser la mobilité électrique et le gouvernement est chargé de promouvoir tout ce qui se rapporte au numérique.

Après 13 années d'exercice, Mme Merkel est consciente des défaillances de son gouvernement et a confié qu'"au début il nous faut longtemps pour former un gouvernement, et quand on a réussi, un désaccord a fait surface accompagné de beaucoup de préoccupations à notre égard".

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.