01/01/2019 18:15
Le président français Emmanuel Macron a exprimé trois vœux, à savoir "la vérité, la dignité et l'espoir", lors de son allocution télévisionnée du Nouvel An 2019 diffusée lundi soir 31 décembre 2018, dans un contexte de tension sociale provoquée par le mouvement des "Gilets jaunes".
>>Du Pacifique aux Amériques, le monde plonge dans 2019
>>Poutine fait l'éloge des relations avec la Chine dans ses vœux de Nouvel An aux dirigeants du monde

Le président français Emmanuel Macron adresse ses vœux pour le Nouvel An 2019. Photo: Franceinfo/CVN

"Cette année 2019 est à mes yeux décisive et je veux former trois vœux. D'abord un voeu de vérité: on ne bâtit rien sur des mensonges", a déclaré M. Macron, ajoutant qu'il écrira aux Français "dans quelques jours" pour préciser les attentes du grand débat promis récemment par lui en réponse à la colère des "Gilets jaunes".

"Mon deuxième vœu est un vœu de dignité. Je suis convaincu que chaque citoyen est nécessaire pour le projet de la nation...Que chacun se sente pleinement acteur", a expliqué le président français.

Il a souligné que l'ordre républicain "sera assuré sans complaisance", et a précisé que "certains prennent pour prétexte de parler au nom du peuple...et n'étant en fait que les porte-voix d'une foule haineuse... c'est tout simplement la négation de la France!"

Sur le troisième vœu d'espoir, il a noté que "cessons de nous déconsidérer, ou de faire croire que la France serait un pays où les solidarités n'existent pas, où il faudrait dépenser toujours davantage... Nous pouvons faire mieux et nous devons faire mieux". 

"Je crois très profondément en cette Europe qui peut mieux protéger les peuples... Je sais que notre avenir dépend de notre capacité à nous aimer, à aimer notre patrie. Je crois en nous, je crois en cet espoir français et européen", a-t-il dit.

Concernant le mouvement des "Gilets jaunes", le président français a avoué que les Français ont "vécu de grands déchirements en 2018". "Une colère a éclaté. Elle venait de loin", a-t-il dit, soulignant sur les "injustices", les "cours de la mondialisation parfois incompréhensibles" et le "système administratif trop complexe et manquant de bienveillance".

"Cette colère dit une chose à mes yeux, quels qu'en soient les excès et les débordements: nous ne sommes pas résignés", a ajouté le président français.

 
Xinhua/VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Des rues ornées de fresques dans une campagne paisible Les peintures murales, inspirées de l’histoire, de la culture et de la vie des gens, ont créé une nouvelle vitalité dans la campagne paisible de l’ancienne capitale Hoa Lu.