27/01/2020 22:49
Le 27 janvier, Singapour a annoncé de nouvelles mesures pour éviter la propagation du nouveau coronavirus.
>>La Chine prolonge ses congés du Nouvel An pour mieux endiguer l'épidémie
>>Le nombre de décès bondit à 80, des étrangers en attente d'évacuation

Une agente médicale surveille la température corporelle des passagers via un scanner à l'aéroport international de Changi le 22 janvier 2020.

Photo: AFP/VNA/CVN

Les étudiants et les professeurs ayant récemment voyagé en Chine doivent rester chez eux pendant deux semaines. Le pays conseille en outre aux voyageurs de reporter les voyages en Chine qui ne sont pas nécessaires. En outre, Singapour commencera à vérifier la température corporelle des passagers des vols en provenance de Chine.
 

Le ministre singapourien du Commerce, Chan Chun Sing, a déclaré que les infections respiratoires aiguës causées par le nouveau coronavirus causeraient des impacts négatifs sur l'économie singapourienne en 2020.
 

Le nombre de victimes de l'épidémie du nouveau coronavirus en Chine a bondi à 80 morts, ont annoncé les autorités chinoises lundi 27 janvier. Elles ajoutent que 2.744 cas ont été confirmés dans le pays. Le virus s'est jusqu'à présent propagé dans plus de 10 pays, dont les États-Unis, le Japon et la France.
 

Le 26 janvier, après une réunion d'urgence sur le nouveau coronavirus, la vice-Première ministre malaisienne Wan Azizah Wan Ismail a affirmé que son pays avait l'expérience et la capacité de contrôler l'épidémie.
 

Selon elle, le ministère malaisien de la Santé est en train de collaborer étroitement avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et les pays voisins pour faire face au nouveau coronavirus. Elle a conseillé aux Malaisiens de respecter les instructions des organes sanitaires et de ne pas diffuser de fausses nouvelles concernant l'épidémie.
 

Le ministère de la Santé installera de nouveaux détecteurs de température corporelle aux points de passage frontalier et surveille de près les cas suspects.
 

À ce jour, les autorités malaisiennes ont confirmé quatre cas de coronavirus dans leur pays.
 

À Phnom Penh, aucun cas d’infection n'a été signalé, selon le ministre cambodgien de la Santé, Mam Bunheng. Cependant, il a appelé la population cambodgienne à rester loin des animaux malades ou morts et des lieux de vente d'animaux sauvages. En outre, les organes compétents du Cambodge ont mis en œuvre des mesures de prévention dans les aéroports et postes frontaliers.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

COVID-19 : le marché touristique espère se redresser en été Le marché du tourisme devrait se redresser cet été après le creux dû à la maladie respiratoire aiguë causée par SARS-CoV-2 (COVID-19).