16/01/2022 14:00
Quand arrive le Nouvel An, les Vietnamiens du monde entier ne pensent qu’à leur Patrie, leur famille et les festivités autour du Têt.
>>Les fruits confits du Têt, une tradition savoureuse
>>À la recherche des plats perdus du Têt traditionnel

Aux États-Unis, Mme Trân Vu a acheté des fruits confis et un abricotier en fleurs pour décorer sa maison.
Pour les Vietnamiens qui sont loin de chez eux, le Têt est encore plus significatif lorsqu’ils sont avec leurs proches et qu’ils respirent l’atmosphère familiale au sein de leur ville natale. Pourtant, de nombreuses personnes vivant à l’étranger ne peuvent pas retourner au Vietnam pour célébrer le Têt. De plus, l’épidémie de COVID-19 est encore vivace dans de nombreux pays à travers le monde, entraînant une restriction de toutes les activités. Pour ce Têt 2022, de nombreux Vietnamiens expatriés auront encore le mal du pays.

Mme Truc Loan vit en Australie depuis plus de 20 ans. Depuis quelques années, avec sa famille, elle souhaite se rendre dans son pays natal pour fêter le Nouvel An lunaire.

"En Australie, le Têt n’est pas vraiment fêté. Au Vietnam, il y a de la vitalité, du cœur et de la joie. Quand je pense au Têt, je me souviens de l’ambiance animée des jours de préparation. Tout le monde est souriant et d’humeur légère. C’est peut-être le moment le plus chargé de l’année avant de se réunir pour un repas de fin d’année convivial", a-t-elle partagé.

Un trait culturel sacré

En Australie, pendant le Têt, Mme Truc Loan (2e à gauche) et ses amies portent l’áo dài en se rendant au temple du coin.

Trân Vu a obtenu la nationalité américaine aux États-Unis. Elle aussi aimerait beaucoup retourner dans sa ville natale pour célébrer le Têt après six ans passés aux États-Unis, mais ce ne sera pas encore pour cette fois. Bien sûr, elle peut trouver tous les symboles de la fête aux États-Unis (bánh chung, bánh tét, confiseries, abricotier), mais loin du Vietnam, c’est plutôt triste et sans chaleur humaine.

On peut dire que le Têt traditionnel est un trait culturel sacré, indispensable et attaché à l’esprit de chaque Vietnamien. Où qu’ils aillent, quoi qu’ils fassent, les Vietnamiens du monde entier veulent toujours se retrouver en famille, se rassembler et contribuer à rendre leur Patrie plus belle. Quelles que soient les circonstances, les Vietnamiens des cinq continents se tournent toujours vers leurs racines, contribuant à la croissance du Vietnam.
 
Texte et photos : Minh Thu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
"Roi des sandales en caoutchouc" : de la légende à la marque

Le Vietnam et la Russie stimulent leur coopération touristique Dans le cadre des "Journées vietnamiennes à Saint-Pétersbourg", le 3e Forum du tourisme Vietnam - Saint-Pétersbourg a eu lieu le 17 mai afin de rechercher des solutions visant à lever les difficultés et promouvoir la coopération touristique entre le Vietnam et la Russie.