26/06/2018 19:14
"Situation actuelle et solutions pour améliorer la qualité de la croissance et la compétitivité de l'économie de la ville afin de répondre aux exigences de l'intégration” était le thème d'une conférence organisée le 23 juin par le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville.
>>Hô Chi Minh-Ville cherche à améliorer sa qualité de croissance et sa compétitivité
>>L’économie de Hô Chi Minh-Ville a le vent en poupe

Le secteur du textile-habillement, un des domaines à restructurer.

De nombreuses idées et opinions ont été assidûment partagées et discutées par les représentants des Services municipaux, les experts et les scientifiques du pays.

À l’ouverture de la conférence, Su Ngoc Anh, directeur du Service du plan et de l'investissement de Hô Chi Minh-Ville, a annoncé que le taux de croissance est resté élevé après près de trois ans de mise en œuvre du programme d'amélioration de la qualité de la croissance et de la compétitivité de l'économie de la ville pour répondre aux exigences de l'intégration pour la période 2016-2020. De plus, l'environnement d'investissement et la confiance des entreprises et des investisseurs ont été au plus haut.  Entre 2015 et 2017, le taux de croissance moyen s’est stabilisé autour de 8,2%.

Les secteurs économiques ont connu des changements positifs et des ressources d'investissement ont été mobilisées avec des politiques d'incitation de l'État mises en vigueur. Le nombre d’entreprises a rapidement augmenté en termes de quantité et d'investissement.

Cependant, la croissance du secteur des services industriels et de l’immobilier demeure encore lente. La politique visant à promouvoir la science et la technologie n'a pas encore été maximisée. L'efficacité de l'utilisation du capital et la productivité est en croissance mais n’est pas durable. La structure de l'utilisation des terres ne s’adapte pas à la structure économique. La valeur ajoutée est encore faible tandis que le taux de production de manufacture reste élevé, de sorte que la compétitivité des entreprises et des biens n'est pas élevée.

En ce qui concerne le commerce, le chiffre d'affaires des importations-exportations a augmenté. Néanmoins, en comparaison avec l'ensemble du pays, il a diminué proportionnellement aux marchandises exportées. De plus, le système d'infrastructure en général et de circulation en particulier ne sont pas synchrones, ne répondant ainsi pas aux exigences du développement socio-économique de la ville aujourd'hui.

Et les mesures...

Le professeur Dr. Nguyên Trong Hoài de l'Université d'économie de Hô Chi Minh-Ville lors de son intervention.

Le professeur agrégé Nguyên Trong Hoài, Université d'économie de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré: “Pour améliorer la qualité de la croissance (QC), la ville devrait passer rapidement d'un modèle économique traditionnel à un modèle efficace, c’est à dire à un modèle d’innovation et de création  pour atteindre des objectifs à long terme via des ressources telles que la technologie, l'infrastructure et les mécanismes administratifs. Améliorer la productivité globale de la gestion en se basant sur les technologies de l'information (TI) pour les transactions publiques et l'investissement de la formation des personnes maîtrisant les TI est primordial".

En plus de cela, Hô Chi Minh-Ville devrait élargir l'espace de développement par le perfectionnement des infrastructures. Cela permettrait de relier les “zones annexes de pointe” afin de réduire la densité de population dans le centre. D'un autre côté, il est nécessaire de restructurer l'espace de production et d'affaires dans la ville et de se concentrer sur la formation de travailleurs de haute qualité pour les secteurs privilégiés.

Le secrétaire du Comité municipal du Parti communiste du Vietnam pour Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, (debout) lors de cette conférence. 

Le Professeur Nguyên Thi Canh, Centre de recherche économique - financière relevant de l’Université d'économie et de droit (Université nationale de Hô Chi Minh-Ville, a analysé qu’améliorer la productivité totale des facteurs (PTF) de la croissance économique devrait se concentrer sur des facteurs tels que le capital d'investissement, la structure d'investissement, la formation professionnelle de haute qualité et le développement du marché. En outre, la ville doit élaborer des politiques de soutien des capitaux plus efficaces pour les petites et moyennes entreprises. Hô Chi Minh-Ville doit également accorder la priorité aux projets d'investissement de haute technologie pour réduire les secteurs à forte intensité de main-d'œuvre non qualifiée.

Le docteur Luong Van Khôi, du Centre national d'information et de prévisions socio-économiques, a suggéré que pour la période 2018-2020, ainsi que les années suivantes, la ville devrait s’axer essentiellement sur les facteurs suivants: le secteur économique privé, la réforme institutionnelle et l'environnement des affaires, les sciences et la technologie ainsi que l'amélioration de la productivité du travail. Les activités et les politiques de la ville devront se baser sur l'économie “partagée” et/ou les ressources dites “ouvertes”.

L’industrie auxiliaire connaîtra un taux d’investissement important dans les années à venir.

Une autre solution proposée par de nombreux experts est de renforcer la connexion entre Hô Chi Minh-Ville et les provinces et les villes voisines pour étendre la zone de développement et valoriser les avantages de la région. En conséquence, la ville devrait être plus proactive à propos de la promotion des mécanismes de liaisons entre les zones économiques clés du Sud, dont  Hô Chi Minh-Ville qui joue le rôle de centre financier, de haute technologie et de point commercial principal. L'application d'un mécanisme de liens étroits aidera Hô Chi Minh-Ville et les localités à établir une chaîne de valeur des biens, dans laquelle la ville est un lieu de rassemblement des produits, de raffinage ou de promotion de la consommation de marchandises régionales. 

Texte et photos: Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.