27/06/2021 16:27
Les eaux de Ninh Thuân (Centre) ont une grande biodiversité avec des centaines d'espèces marines d'une valeur économique et de conservation.

>>Le Parc national de Núi Chúa, un havre de biodiversité
>>La protection de la vie marine au cœur d’une stratégie nationale
>>Le Parc national de Nui Chua développe l’écotourisme durable
 

Dans les eaux de Ninh Thuân (Centre), les récifs coralliens et leur biodiversité sont parmi les éléments les plus importants.
Photo : VNA/CVN


Le développement durable, la conservation de la biodiversité et l'exploitation rationnelle des ressources marines ont été identifiés par la province de Ninh Thuân comme l'une des tâches prioritaires de sa stratégie de développement socio-économique.

Ninh Thuân a un littoral de plus de 105 km et des eaux territoriales de plus de 18.000 km². Selon les dernières études du Service provincial des ressources naturelles et de l'environnement, dans les eaux de Ninh Thuân, les récifs coralliens et leur biodiversité sont parmi les éléments les plus importants. En effet, les scientifiques ont constaté six récifs coralliens avec une couverture moyenne d'environ 42,6%. Ces récifs coralliens abritent de nombreuses espèces. En outre, la biodiversité des eaux de Ninh Thuân se reflète également dans la présence de 538 espèces de poissons, 45 mollusques, 24 crustacés, 13 échinodermes et 22 polychètes.

Particulièrement, la zone maritime du Parc national de Nui Chua - Ninh Thuân est actuellement l'une des rares zones continentales du Vietnam à accueillir chaque année des tortues marines pour y pondre.
 

Un coin du Parc national de Nui Chua - Ninh Thuân (Centre).
Photo : VNA/CVN


Ces derniers temps, Ninh Thuân a coopéré avec des instituts de recherche, des universités, des organisations vietnamiennes et étrangères pour mettre en œuvre de nombreux projets et programmes d’études sur la biodiversité, développer des programmes de suivi périodique des récifs coralliens, restaurer les écosystèmes des mangroves de Nui Chua et Dâm Nai.

Chaque année, la province prélève une partie du budget local et mobilise des fonds auprès d'entreprises pour relâcher des millions de crevettes tigrées et d'alevins dans la mer. En 2021, 700.000 crevettes ont été relâchées en mer.

Selon le président du Comité populaire provincial, Trân Quôc Nam, dans les temps à venir, sa localité continuera de chercher à attirer des fonds pour améliorer l'efficacité des réserves marines. Elle s’emploiera également à améliorer sa capacité à répondre aux affaires environnementales, parallèlement à la sensibilisation des populations des zones côtières à la conservation et au développement durable de la biodiversité marine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm