04/11/2018 08:23
La province septentrionale de Ninh Binh a pour ambition de devenir un des grands pôles touristiques du Vietnam d’ici 2020 et de faire du tourisme un secteur clé de l’économie locale d’ici 2030.
>>La semaine touristique de Ninh Binh
>>Ninh Binh, destination prisée des touristes
>>Ouverture de la Fête de la pagode Bai Dinh à Ninh Binh

Le complexe paysager de Tràng An.
Photo: DL/CVN

La province de Ninh Binh constitue une étape incontournable tant pour les amoureux de la nature que pour les passionnés de culture. Des atouts rares qui en font un des joyaux touristiques du pays. Le développement de son tourisme vise à exploiter efficacement les potentiels existants, à se développer professionnellement, à créer des produits touristiques de qualité, et ceci en veillant à la conservation, à la mise en valeur des espaces naturels, de la culture, de l’histoire ainsi que de la protection de l’environnement pour un développement durable.

D’ici 2020, la localité a comme objectif de devenir l’une des principales destinations touristiques du pays. Et d’ici 2030, de faire du tourisme un secteur clé de son économie, qui contribuera à la restructuration économique, la création d’emplois, l’augmentation de rentrées budgétaires de l’État, et permettra de stimuler le développement d’autres secteurs. Ce plan de développement du tourisme a été approuvé par le Comité populaire provincial.

Dans ce cadre, la province a comme objectif de faire de la ville de Ninh Binh le centre touristique principal de la province tandis que la ville de Tam Diêp et les districts de Hoa Lu, Gia Viên, Nho Quan, Yên Mô, Yên Khanh et Kim Son seront transformés en centres d’appui.

Mieux exploiter les potentiels

La province se concentrera sur la restauration de ses principaux complexes touristiques comme le complexe paysager de Tràng An, la zone touristique de Kênh Gà - Vân Long - Vân Trinh ou encore le complexe d’écotourisme du lac Dông Chuong. Six zones touristiques et d’autres lieux d’intérêt seront également créés dans les années à venir.

Ninh Binh doit demander l’autorisation du gouvernement et des ministères concernés afin d’appliquer certaines politiques préférentielles pour attirer les investissements dans le tourisme.

D’ici 2020, Ninh Binh a comme objectif de devenir l’une des principales destinations touristiques du pays.
Photo: Pham Hùng/CVN

Les autorités provinciales ont également appelé le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme à inclure davantage d’informations sur le tourisme local dans les programmes de promotion du tourisme vietnamien ainsi qu’à aider Ninh Binh à former des ressources humaines, développer ses marchés et ses produits touristiques.

Ninh Binh est une destination de plus en plus prisée des touristes domestiques et internationaux. Elle possède en effet un très important patrimoine historique et culturel, avec des sites remarquables.

Durant la période 968-1010, elle fut la capitale du Vietnam sous les dynasties des Dinh, Lê antérieur et Ly. Elle recèle trois type de paysages typiques : des zones montagneuses et semi-montagneuses, des plaines rizicoles inondées et des plaines littorales. Notamment, le complexe paysager de Tràng An est reconnu depuis 2014 patrimoine naturel et culturel mondial par l’UNESCO.

C’est une zone naturelle encore relativement préservée de l’activité anthropique. Bercé par un climat subtropical humide, le site est une région montagneuse. Le jeu tectonique a forgé au fil du temps des paysages pittoresques - un mélange de pitons rocheux qui se dressent brutalement au-dessus de la jungle, entourés d’innombrables cuvettes et vallées sillonnées par des cours d’eau s’écoulant tranquillement. Ces rivières, parfois, ont façonné des grottes traversant ces "pains de sucre" qui culminent le plus souvent à 200 m d’altitude.

Tràng An compte 50 grottes reliant 30 petites vallées qui se succèdent sur environ 10 km du nord au sud. On passe de l’une à l’autre en barque, admirant à la lueur des torches de nombreuses stalactites et stalagmites dont les formes fantasques ont donné leur nom à la plupart d’entre elles.

Cette année, la province vise à accueillir 7,2 millions de touristes.
Photo: Pham Hùng/CVN

Un million de touristes étrangers en 2020

Paradis pour les amoureux de la nature, Tràng An est aussi un lieu sacré pour les bouddhistes. Bai Dinh est le complexe de pagodes le plus vaste du Vietnam et l’un des plus importants centres du bouddhisme du pays et même de l’Asie du Sud-Est.

Selon le Service provincial du tourisme, Ninh Binh a accueilli, en 2017, plus de 7 millions de touristes et son chiffre d’affaire a atteint plus de 2.500 milliards de dôngs (107 millions de dollars), soit une hausse respectivement de 9,5% et 43% par rapport à l’année précédente. 

En 2018, au cours des neuf premiers mois de l’année, près de 6,4 millions de touristes ont choisi Ninh Binh comme destination, ce qui a permis à la province de générer des recettes touristiques de 2.479 milliards de dôngs (98,4 millions de dollars), soit une augmentation respectivement de 5% et 18,9% en glissement annuel. Cette année, la province vise 7,2 millions de touristes dont 900.000 étrangers et 2.700 milliards de dôngs de recettes. 

Et en 2020, les objectifs sont d’un million de touristes étrangers et 7 millions de touristes vietnamiens, puis respectivement, 1,5 et 9 millions en 2025 et 2,1 et
11,2 millions en 2030. Les recettes de son "industrie sans fumée" en 2020 atteindraient, 4.200 milliards de dôngs, 11.800 milliards en 2025, et  27.000 milliards en 2030.
 
Thúy Hà/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).