22/04/2020 12:22
Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Vietnam a produit environ 2,66 millions de tonnes de noix de cajou crues en 2018 (+23%), soit 3,4 fois plus que l'Inde, 2e producteur mondial. Le Vietnam demeure le "roi de la noix de cajou" du monde, a déclaré Nikkei Asian Review.
>>Le COVID-19 plombe les exportations vietnamiennes de noix de cajou
>>La conférence internationale de la noix de cajou prévue en juin

Le Vietnam est depuis dix ans le premier exportateur mondial de noix de cajou.
Photo : VNA/CVN

Selon Nikkei Asian Review (https://asia.nikkei.com/Business/Food-Beverage/Vietnam-is-the-undisputed-king-of-global-cashew-nut-producers), en 2018, les smartphones et les produits d’habillement, deux produits d'exportation phares du Vietnam, représentaient respectivement 20% et 13% du total. Par rapport à ces deux produits, le noix de cajou a une part de marché relativement faible, mais le Vietnam a maintenu sa position de leader mondial dans la production  ces 17 dernières années.

En 2018, le Vietnam a exporté  370.000 tonnes de noix de cajou, soit 14% de la production nationale. Avec ce chiffre, le Vietnam est également le premier exportateur mondial de noix de cajou en termes de volume, selon la Vinacas. Le province de Binh Phuoc est   la plus grande zone de culture dans le pays, avec une variété d'Amérique du Sud.

Le Vietnam a commencé à produire des noix de cajou au début des années 1980. Parce qu'elles sont situées dans les tropiques humides et possède un sol rouge fertile, les provinces comme Binh Phuoc et Dông Nai sont les principales zones de production. Le gouvernement vietnamien distribue des semences et des engrais aux agriculteurs et organise également des cours sur les techniques agricoles étrangères.

La récolte est l'étape la plus exigeante en termes de main-d'œuvre, en particulier dans la cueillette, la séparation des graines et l'élimination de la peau. Bien que la technologie d'automatisation soit de plus en plus utilisée, le travail manuel reste le pilier en raison du faible coût. Le salaire minimum au Vietnam augmentera de 5,5% en moyenne en 2020, bien inférieur à l'augmentation de 17,4% en 2013.

Selon la vice-présidente du groupe PAN, société mère de Lafooco, Nguyên Trà My, "à l'heure actuelle, il est très difficile de développer l'industrie de la noix de cajou au Vietnam. Mais nous voulons toujours améliorer la qualité et l'attractivité des produits, gagnant ainsi plus de parts de marché sur le marché mondial". Les noix de cajou grillées représentent environ 80% des exportations de Lafooco. De plus, l'entreprise vend des produits à base de noix de cajou grillés avec de nombreuses saveurs, à un prix plus élevé.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.