08/10/2017 20:03
Le Nigeria est devenu le premier pays de la zone Afrique à se qualifier pour le Mondial-2018 en Russie, à la faveur de son succès contre la Zambie (1-0), samedi 7 octobre, et pourrait être rejoint dimanche 8 octobre par l'Égypte.
>>Mondial-2018 : l'Espagne qualifiée
>>Mondial-2018 : semaine brûlante pour l'équipe de France

L'équipe du Nigeria avant un match contre le Cameroun, le 1er septembre à Uyo. Photo : AFP/VNA/CVN


Les "Super Eagles" étaient pourtant dans un "groupe de la mort", le groupe B, avec le Cameroun et l'Algérie, qui, comme la Zambie, ne verront donc pas la Russie l'été prochain.

Le Nigeria, 12e pays qualifié pour le Mondial-2018 (32 participants au total), est très régulier : c'est son sixième Mondial sur les sept dernières éditions.

La sélection est aux mains du franco-allemand Gernot Rohr, arrivé l'an dernier.

Interrogé par l'AFP cette semaine, il a détaillé ce qu'il a instauré : "J'ai mis en place un nouveau staff, j'ai favorisé l'arrivée de jeunes joueurs (Alex Iwobi, Kelechi Iheanacho...) qui pouvaient amener un bon état d'esprit mais aussi des qualités physiques, techniques. Il fallait aussi de l'expérience. Elle est revenue avec le capitaine (John Obi) Mikel, (Leon) Balogun, Victor Moses notamment. Un joueur-clé par ligne", a-t-il exposé.

Gabon éliminé, début de polémique? 

"Cela nous a permis de redevenir une équipe homogène. On a été vraiment à la hauteur depuis quelques temps. Mais au début, il faut dire aussi qu'il y avait beaucoup de choses à faire, mettre en place une nouvelle philosophie, une certaine discipline, le respect de chacun, la solidarité", a conclu l'ancien entraîneur de Bordeaux.

Il reste encore quatre places à prendre en Afrique pour la Coupe du monde.

L'Égypte, qui accueille le Congo dimanche 8 octobre, aura une belle occasion de rejoindre le Nigeria. Un succès suffira aux "Pharaons" après le nul (0-0) entre Ouganda et Ghana samedi 7 octobre dans le groupe E.

Juste avant Maroc-Gabon, la star gabonaise Pierre-Emerick Aubameyang a eu ce drôle de tweet : "Moitié de l'équipe + le staff (a) mal de ventre incroyable le jour du match. Ah non c'est fort. Quel sacré jus d'orange ce matin". Suivi de "Bref prêt quand même pour ce match". Près, peut-être, n'empêche que le Gabon s'est incliné 3 à 0 et est éliminé de la course au Mondial. De quoi crier à la polémique?

Le Maroc, lui, prend la tête de ce groupe C et jouera sa finale contre la Côte d'Ivoire le 6 novembre. Dans le groupe D, le Sénégal, qui a un match en retard (à rejouer contre l'Afrique du Sud) a fait une très bonne opération en battant le Cap Vert (2-0) et prend la tête.

La Tunisie a, elle aussi, pris une bonne option en dominant la Guinée (4-1) dans le groupe A, et n'aura besoin que d'un point lors de son dernier match contre la Libye pour se qualifier.
AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante