02/08/2017 12:17
>>Migration : l'UE à Tallinn pour apporter son soutien à l'Italie
>>UE : plan d'action migratoire pour aider l'Italie débordée

Les Nations unies intensifient leurs efforts pour s'attaquer à la crise humanitaire dans le Nord-Est du Nigeria avec l'allocation de 10,5 millions de dollars alors que le chef de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), William Lacey Swing, vient de conclure une visite dans la région, selon un communiqué publié mardi 1er août par l'ONU sur son site officiel. Selon l'OIM, près de deux millions de personnes ont fui leurs foyers dans le nord-est du Nigeria pour échapper aux violences du groupe Boko Haram. Plus de la moitié des personnes déplacées sont des enfants dont 133.000 nourrissons. "Nous avons vu la souffrance des gens. Nous avons vu leur résilience. Nous avons vu leur courage. Nous avons vu leur patience", a déclaré le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing, lors de la visite qu'il a effectuée dans le Nord-Est du Nigeria de vendredi 28 à dimanche 30 juillet. "Cette crise est en concurrence avec environ huit autres, dont celles de la Syrie, du Yémen et du Soudan du Sud, pour susciter l'attention du monde", a-t-il ajouté. M. Swing s'est rendu à Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, qui a vu naître le groupe terroriste Boko Haram et où est basé le programme de réponse d'urgence de l'OIM. Dans l'État de Borno, l'OIM a construit des abris faits de bâches pour près de 11.000 familles, soit environ 102.000 personnes. À Adamawa, l'autre État dévasté par le conflit, quelques centaines d'autres ménages ont reçu des kits d'hébergement pour agrandir ou réparer leurs espaces d'habitations temporaires.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Bientôt la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature se déroulera du 21 au 23 novembre dans le centre de la culture et des arts du Vietnam (N°2, rue Hoa Lu) à Hanoï.