11/02/2018 16:16
>>Niger : deux gendarmes tués lors d'une attaque dans le Sud-Ouest
>>Deux civils tués dans un attentat-suicide de Boko Haram à Amchidé

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram a relâché un groupe de treize prisonniers, des policières et des conférenciers, enlevés l'année dernière, a annoncé samedi la présidence nigériane, sans donner de détails sur cette opération. Un groupe de dix policières avait été kidnappé en juin dernier lors d'une embuscade dans les environs de Maiduguri, la capitale de l'État de Borno, dans le Nord-Est du Nigeria. Trois conférenciers de l'université de Maiduguri avaient été enlevés en juillet dernier au cours d'une mission de recherches sur le pétrole dans le Nord-Est du pays également. "Leur libération fait suite à une série de négociations dirigées par le président Buhari et soutenues par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR)", a déclaré le porte-parole de la présidence, Garba Shehu, dans un communiqué. Les 13 personnes sont en route vers Abuja avec l'assistance de l'armée et\ de l'aviation nigériane, ont indiqué les autorités nigérianes. Le président Muhammadu Buhari avait affirmé en décembre 2015 que Boko Haram était "techniquement battu" face à la reprise de l'armée nigériane. Fin novembre, il a déclaré que les attaques de villages et les attentats-suicides, qui se sont à nouveau accélérés, ne sont que les "derniers coups de pied d'un cheval mourant". L'insurrection a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés depuis 2009. 
 
APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.