19/07/2018 17:24
>>Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 264 morts
>>Deux morts au Nicaragua paralysé par une grève, Ortega et ses partisans défilent

Les forces fidèles au président nicaraguayen Daniel Ortega ont assis mercredi 18 juillet leur contrôle sur la ville de Masaya, bastion de l'opposition violemment repris la veille, s'attirant les condamnations de la communauté internationale. T-shirt bleu, cagoule et fusil en main, des dizaines de paramilitaires patrouillaient à bord de pick-up dans les rues du quartier opposant de Monimbo, jusqu'à la veille hérissées de barricades, a constaté l'AFP. D'autres, adossés à des murs recouverts de graffitis anti-Ortega, mangeaient ou se reposaient. Des véhicules de la police étaient visibles, tandis que des habitants reprenaient leurs occupations et que des magasins relevaient leur rideau de fer. "Nous proclamons notre victoire, notre avance sur ces forces obscures, qui pendant trois mois ont frappé et confisqué la paix", a déclaré aux médias officiels Rosario Murillo, vice-présidente du Nicaragua et épouse de M. Ortega.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Prix bas pour rencontres riches Ces dernières années, le fait de passer ses nuits en dortoir est devenu une pratique de plus en plus répandue parmi les visiteurs à Dà Nang. Explications.