23/07/2018 10:30
Les évêques de la Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) entendent continuer de jouer leur rôle de médiateurs dans la crise politique qui secoue le pays, malgré les attaques du gouvernement dont elle est la cible, a annoncé dimanche 22 juillet l'évêque auxiliaire de Managua, Silvio Báez.
>>Nicaragua: les forces pro-Ortega asseoient leur contrôle sur Masaya
>>Nicaragua: au moins 14 morts dans des affrontements au Sud-Ouest
>>Nicaragua: Ortega rejette la demande d'élections anticipées de l'opposition

Des opposants au gouvernement manifestent à Managua, le 22 juillet.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Bien sûr qu'appeler au dialogue à l'heure actuelle sera difficile en raison de l'attitude conflictuelle du gouvernement et de son langage calomnieux à l'encontre de l'Église", a déclaré à la presse Mgr Silvio Báez à l'issue d'une messe célébrée en l'église San Miguel Arcángel de Managua. Mais pour autant, "nous n'allons pas nous arrêter et nous allons appeler à nouveau au dialogue", a-t-il ajouté.

Le président Daniel Ortega a accusé jeudi 19 juillet les évêques médiateurs d'être des "putschistes" et de fomenter un "coup d'État".

L'église nicaraguayenne joue le rôle de médiateur dans le dialogue entre le gouvernement et l'Alliance civique pour la justice et la démocratie, qui regroupe étudiants, entrepreneurs, paysans et membres de la société civile. Le dernière session plénière des pourparlers remonte au 15 juin.

Plus de 280 personnes ont perdu la vie dans une vague de manifestations, qui a débuté le 18 avril, pour réclamer la destitution de Daniel Ortega.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.