01/12/2018 16:50
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a assisté vendredi soir 31 novembre dans la ville de Pleiku, province de Gia Lai, sur les hauts plateaux du Centre (Tây Nguyên), à l’ouverture du Festival de la culture des gongs 2018.
>>Les gongs, l’âme du Tây Nguyên
>>La Fête du café et le Festival de la culture des gongs attendus en mars 2017

Cérémonie d'ouverture du Festival de la culture des gongs du Tây Nguyên 2018, le 30 novembre dans la province de Gia Lai (hauts plateaux du Centre).
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Le Festival de la culture des gongs du Tây Nguyên 2018, qui se terminera dimanche 2 décembre, réunit près de 1.200 joueurs de gongs de quatre provinces du Tây Nguyên - Kon Tum, Dak Lak, Dak Nông et Lâm Dông -, 19 troupes de 17 districts, chef-lieu et ville de la province de Gia Lai, ainsi que de nombreux habitants et touristes.

Lors de son discours prononcé à cette occasion, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué: "Le Parti et l’État confient la mission de préserver l’espace de la culture des gongs aux habitants du Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Préserver les valeurs culturelles du Tây Nguyên permet de perpétuer la culture des gongs. Personne ne peut faire ce travail mieux que les habitants de la région qui sont les véritables maîtres de ce patrimoine original".

Dans le cadre du festival, il y a des démonstrations de la vannerie, du tissage de brocatelles, des concours de chants folkloriques et de sculpture, des récitals d’épopées, une fête de rue et une exposition des produits du terroir, outre des séminaires sur la conservation des valeurs culturelles des gongs et des expositions sur les costumes ethniques.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (gauche) lors de l'ouverture du festival.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

L'événement vise à honorer l'espace culturel du gong du Tây Nguyên dans la vie contemporaine, conformément à un plan d'action lancé en 2006 par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, afin de préserver et promouvoir ce patrimoine culturel.

L’espace culturel du gong du Tây Nguyên a été reconnu en 2005 comme patrimoine culturel immatériel et oral de l’humanité par l’UNESCO. Il est étroitement lié à la vie quotidienne des populations locales.

Le festival permet aussi de promouvoir le tourisme, le commerce et l’investissement dans la province de Gia Lai.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.