22/02/2018 10:01
Après avoir effectué son service militaire, Nguyên Quôc Viêt, alors âgé de 35 ans, est rentré dans son village natal à Kinh Moi dans la province de Vinh Long (Sud). Il a décidé d’investir dans une agriculture moderne. Aujourd’hui, son exploitation est prospère et embauche des dizaines de jeunes de la localité.

>>Hanoï honorera ses jeunes exemplaires de 2017
 

L'agriculteur milliardaire Nguyên Quôc Viêt.
Photo : VOV/CVN


En 2005, après avoir travaillé durement pendant trois ans dans les rizières, Nguyên Quôc Viêt décide de demander un prêt à la banque pour acheter une moissonneuse-batteuse. Aujourd’hui, il en possède trois et emploie des dizaines de jeunes pendant la récolte du riz. Trân Huu Lam, est l’un d’entre eux. Il raconte : "Grâce aux machines, mon travail est beaucoup moins pénible et mes revenus se sont bien améliorés".

En 2012, Nguyên Quôc Viêt décide de se lancer dans la production de semences de riz. Avec cinq autres agriculteurs, ils créent une coopérative et exploitent ensemble sept hectares. Désireux de développer des semences de bonne qualité, ils suivent des cours dispensés par les services de l’agriculture et mettent en application immédiatement les méthodes et techniques agricoles enseignées. Dès leur première récolte, le succès est au rendez-vous avec un rendement de huit tonnes par hectare.


Nguyên Quôc Viêt explique : "Les membres de la coopérative ont immédiatement expérimenté les techniques et méthodes modernes et le rendement a dépassé nos espérances. Des agriculteurs de la province de Dông Thap sont venus acheter nos semences de riz de haute qualité".

Aujourd’hui, la coopérative compte 30 membres et exploite 33 hectares de rizières. Les commerçants et les agriculteurs apprécient la qualité de ses produits dont le prix est souvent inférieur à celui proposé sur le marché. Pour maintenir un niveau de qualité constant et homogène, la coopérative recourt souvent aux conseils d’agronomes.

"
Nguyên Quôc Viêt est un entrepreneur créatif et courageux", explique Nguyên Hoài Phong, secrétaire de l’antenne de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh de la commune de My Thuân. Au début, sa famille ne possédait que 4.000 m² de terres. À présent, il exploite 3 ha de rizières et jardins et possède des machines agricoles d’une valeur de plus de 3 milliards de dôngs. Il a aussi crée 30 emplois au sein de la commune et mis en place un fonds de 20 millions de dôngs destiné à financer les projets des jeunes agriculteurs.

"Viêt a aidé beaucoup de jeunes du village à créer leur exploitation. Il leur a accordé des prêts pour acheter des machines agricoles", observe Nguyên Hoài Phong.

"Le modèle de production agricole mis en place par Nguyên Quôc Viêt est une belle réussite", a déclaré Nguyên Huynh Thu, secrétaire de l’antenne de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh de la province de Vinh Long. Et de poursuivre : "Viêt est un jeune courageux qui a bien réussi. Il est aussi un cadre actif de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et un acteur dynamique pour les activités sociales".

Nguyên Quôc Viêt a été élu secrétaire de l’antenne de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh du hameau de Kinh Moi. Il a reçu un satisfecit du comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh et le prix Luong Dinh Cua en 2015.

 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.