12/01/2020 12:39
Nguyên Công Tri, surnommé comme il se doit "styliste numéro 1" du Vietnam, marque la haute couture depuis 20 ans. Premier créateur vietnamien à devenir membre de la Fédération asiatique de couture, il a su laisser son empreinte dans le pays et dans le monde.
>>Ouverture de l'exposition "Bloc silencieux" de Nguyên Công Tri
>>Deux créateurs vietnamiens à la Semaine de la mode à New York 2019
>>Nguyên Công Tri ouvre la Semaine internationale de la mode printemps-été 2018

Nguyên Công Tri a présenté au public ses dix collections lors de l’exposition "Bloc silencieux", tenue du 27 au 29 décembre 2019 à Hô Chi Minh-Ville.  
Photo : NCT/CVN

Pour marquer ses 20 ans de carrière, Nguyên Công Tri a présenté au public ses dix collections de haute couture lors de l’exposition "Bloc silencieux" tenue du 27 au 29 décembre 2019 à Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec plusieurs artistes contemporains vietnamiens. "Ces dix collections, prunelles de mes yeux, sont dix grands exercices que je me suis imposés et qui m’ont permis d’obtenir seul le diplôme de ma propre école de mode", confie-t-il.

Ce n’est pas par hasard si le créateur en fait mention. De designer industriel, Nguyên Công Tri a décidé de faire un virage osé vers la haute couture sans autre formation. Quittant sa ville natale de Dà Nang (Centre), il a choisi Hô Chi Minh-Ville pour s’engager dans le secteur en partant de zéro. Une histoire bien différente à l’heure actuelle, car en effet, il a su se faire un nom dans le milieu grâce à ses multiples réussites et sa renommée grandissante. Naturellement, derrière les flashs et les photographies sur papier glacé, peu de gens savent que pour créer ces miracles vestimentaires, le designer a travaillé presque jour et nuit, ces deux dernières décennies.

Une réputation internationale

Fournissant des efforts continus et faisant preuve d’une créativité intarissable, la réputation de Nguyên Công Tri ne s’arrête pas au pays mais dépasse ses frontières. Le jeune créateur reçoit régulièrement des invitations à de nombreux événements de mode internationaux de prestige. Le travail du Vietnamien a été présenté deux fois à la Fashion Week de New York, l’un des "Big Four" de la mode mondiale.

Des célébrités étrangères portant les tenues de Nguyên Công Tri sur l’USmagazine.
Photo : Duy Khanh/NSN/CVN

Lors des défilés printemps-été 2020, tenus en septembre 2019, le styliste a hébété le public avec sa collection Đi nhặt hạt sương nghiêng (À la recherche des perles de rosées inclinées) composée de 60 pièces. Six de ces dernières ont même été classées dans le Top 100 des créations les plus impressionnantes de la Fashion Week de New York 2020, sélectionnées par le fameux magazine de mode Harper’s Bazaar. Sur son site web et sa page Instagram, Harper’s Bazaar lui laisse la belle place et le qualifie de "The new red carpet favorite" (Nouveau coup de cœur du tapis rouge).

Chaque fois qu’il sort une collection, Nguyên Công Tri fait couler beaucoup d’encre dans les médias. Au Vietnam, on le surnomme "la légende vivante de la mode vietnamienne" ou "créateur le plus talentueux de sa génération". Le journal britannique Independent l’estime comme étant "un pionnier" du processus de changement de la mode contemporaine du Vietnam.

Le célèbre magazine américain Vogue affirme qu’il est le seul créateur vietnamien qui touche véritablement la haute couture, avec des créations qui inspirent des émotions aux spectateurs. La revue USmagazine lui a consacré un article Chic in Cong Tri : See Hollywood’s Newest Designer Obsession on the Red Carpet (Chic en Cong Tri : la nouvelle obsession de Hollywood pour le designer sur le tapis rouge).

Deux des créations de Nguyên Công Tri présentées à la Fashion Week de New York.
Photo : EVA/CVN

Lors de la Fashion Week de Tokyo du 21 au 25 mars 2017, Nguyên Công Tri a surpris les fashionistas avec sa 10e collection baptisée Em Hoa (Mes fleurs), inspirée des vendeuses ambulantes de fleurs des rues saïgonnaises. En particulier, Em Hoa est entrée dans la liste "Black Sheep", regroupant les designers innovants et frappants avec leurs créations et confections sélectionnés par Not Just A Label, principale plate-forme de créateurs au monde.

Parlant de ses sources d’inspiration, le styliste affirme : "Je m’inspire simplement de ma vie quotidienne, de ce que j’observe et de ce que je vis". Pour sa collection présentée à New York en septembre dernier, "le nom et les créations me sont venus un jour alors que j’étais dans mon jardin, à la vue de la beauté de la rosée matinale. J’observais sa simple existence sur les feuilles, les goutes rouler sur la terre puis leur disparition dans la nature", dévoile-t-il. 

Le chouchou de ces dames

Les créations de Nguyên Công Tri sont toujours à la pointe des tendances et sont empreintes de puissantes influences. Il se distingue par son style avant-gardiste imprégné de tradition. Son esthétique caractéristique et son sens du détail alliant des techniques progressives et artisanales se traduisent par des collections découpées au laser, entrelacées, pliées, tricotées et peintes à la main, le tout agrémenté par des ornements de bijoux et de paillettes.

Le styliste Nguyên Công Tri et une création de sa collection dénommée "Em Hoa", portée par le mannequin Thanh Hang. 
Photo : NCT/CVN

Ce n’est pas pour rien que ses créations sont souvent portées par les célébrités vietnamiennes, y compris des stars de musique telles que Thanh Lam, Lê Quyên, Phuong Thanh, Hô Ngoc Hà, Dàm Vinh Hung, ou des actrices comme Truong Ngoc Anh, notamment.

Sur son chemin de la conquête du public étranger, Nguyên Công Tri ne déçoit pas non plus. Le succès retentissant d’Em Hoa à Tokyo a immédiatement attiré l’attention des stars internationales. Rihanna, Katy Perry, Beyoncé, Gabrielle Union, Kate Bosworth, Josephine Skriver, Sophie Turner, Camila Cabello et Rita Ora, pour ne citer qu’elles, sont toutes tombées sous le charme de ses créations. Outre les adeptes de mode, Nguyên Công Tri a également su attirer l’œil des personnalités politiques. L’ancienne Première dame américaine Michelle Obama notamment, a choisi, à deux reprises, l’enseigne Nguyên Công Tri pour l’habiller lors d’événements importants.

Vanter le jeune Vietnamien comme un designer talentueux ne suffit cependant pas, il est aussi reconnu comme mentor enthousiaste pour les jeunes stylistes. Il inspire les créateurs émergents à suivre son exemple et à établir une industrie de la mode innovante au Vietnam. Il a été invité à participer à de nombreux concours de mode prestigieux en qualité de membre du jury tels que Project Runway Vietnam et Aquafina Pure Fashion, notamment. Ces concours ont permis de repérer et de former de jeunes créateurs de mode en herbe tels que Lê Thanh Hoà, Chung Thanh Phong, Hà Nhât Tiên, Huy Trân, Luu Ngoc Kim Khanh, Ly Giam Tiên et Nguyên Tiên Truyên.

L’ancienne Première dame américaine Michelle Obama porte une création en soie du styliste vietnamien Nguyên Công Tri.
Photo : CTV/CVN

Tout au long de sa carrière, Công Tri a toujours choisi la discrétion et la tranquillité, loin du strass et des paillettes. Il cherche à rester éloigné du tapage médiatique. Fidèle à lui-même, sérieux et assidu, le styliste a su établir son propre empire de la mode. Il se qualifie lui-même de "bloc silencieux, cohérent et pur". "C’est dans le silence que je me sens le plus puissant", affirme-t-il. 

D’un jeune homme ne connaissant rien à la mode, Nguyên Công Tri est devenu aujourd’hui chef de file de la haute couture vietnamienne et a su porter la fierté du pays à l’international. 

Bùi Phuong/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Têt : branle-bas de combat au village de fleurs de Sa Déc À l’approche du Têt traditionnel, le village des fleurs de Sa Déc, province de Dông Thap (Sud), entre dans une période très affairée. Les quelque 2.000 foyers producteurs mettent les bouchées doubles pour répondre aux nombreuses commandes.