23/08/2020 08:00
Sortir des sentiers battus et découvrir des terres sauvages et paisibles, c’est ce que recherchent beaucoup de touristes. Avec ses longues plages de sable blanc, l’île de Ngoc Vung offre l’opportunité d’oublier les préoccupations de la vie quotidienne.
>>Quang Ninh met le paquet pour redorer le blason du tourisme
>>Nguyên Tân Dung visite la commune insulaire de Ngoc Vung
>>La baie de Bai Tu Long se réveille

L’île de Ngoc Vung est située dans la baie de Bai Tu Long.

Au cœur de la baie de Bai Tu Long, dans le district de Vân Dôn, province de Quang Ninh (Nord), Ngoc Vung (perle scintillante) attire un grand nombre de visiteurs par sa beauté et sa sérénité sans pareil.

D’une superficie de 45 km², l’île est recouverte du manteau vert de sa forêt luxuriante. Nichée entre les deux îlots de Hon Net et Phuong Hoàng, telle un linge en suspens sur la surface de l’eau, ses bords en dentelles se fondent avec délicatesse dans le paysage marin.

Si les paysages sont absolument fantastiques, l’histoire de Ngoc Vung est également fascinante. On y trouve l’ancien quai nommé "Công Yên", vestige de l’ancienne citadelle des dynasties des Nguyên (1802-1945) et des Mac (1527-1683). Ngoc Vung a également servi de base pour défendre la circulation maritime de l’Est du pays pendant la guerre contre l’impérialisme américain.

Paradis terrestre

L’année 1937 marque le début d’une période de fouilles archéologiques. Des chercheurs y ont découvert plusieurs artefacts en pierre sur l’île. Ce petit paradis possède un port, un lac d’eau douce et la superbe plage de Truong Chinh, d’une longueur de près de 3 km. Pas le temps de s’ennuyer : balade à vélo ou en tuk-tuk, camping, baignade, rencontre des pêcheurs chaleureux, Ngoc Vung regorge d’activités passionnantes.

Parmi les visites à ne pas manquer, le village de pêcheurs de Công Do est l’un des incontournables de l’île. Il n’est pas aisé de s’y rendre, les baroudeurs devant se glisser dans un petit kayak où, de leur frêle embarcation, leurs doigts peuvent caresser la surface de l’eau. Parfois, ils s’adressent aux villageois accueillants qui leur répondent en réchauffant leurs paroles d’un sourire. La journée sur l’île passe vite et invite à rester plus longtemps pour savourer autant que possible ce petit paradis terrestre.

La plage de Truong Chinh sur l’île de Ngoc Vung.        

Pour visiter l’île de Ngoc Vung, il faut prendre un bateau depuis la ville de Ha Long. Le trajet dure cinq heures. Comme il n’y a pas de voiture ni de moto sur l’île, les vacanciers prennent des bicyclettes lorsqu’ils descendent du bateau, avant de se diriger vers la plage.

Le vélo est le moyen de transport idéal pour découvrir la beauté de l’île, sur la route de béton qui la serpente et la sillonne. On y découvre un petit village de pêcheurs, avec ses maisons de tuiles rouges en terre cuite. L’île compte mille habitants, accueillants et enthousiastes, qui sont heureux de vous inviter pour un repas, de vous révéler les secrets de l’île et de vous guider à travers la forêt de filaos.

La plage, aussi propre que belle, est comme sauvage. Les fruits à l’état de mer frais, tout juste pêchés et sortis de l’eau par les locaux, sont vendus à bas prix. Tu hài (type de mollusque), huîtres, langoustes et siponcles sont les délicieuses spécialités de l’île. Dans l’ambiance familiale des restaurants, les voyageurs ont tant d’occasions de façonner des souvenirs inoubliables, dans les cœurs et dans les objectifs des appareils photo.

L’été et l’automne, d’avril à septembre, sont les meilleures saisons pour visiter l’île de Ngoc Vung. Le ciel y est bleu, les températures modérées et la mer calme. Mais les visiteurs doivent avoir à l’esprit que c’est une île et que, tout au long de l’année, les bateaux de tourisme sont sujets à la météo et aux conditions en mer ! On peut parfois être contraint de modifier son itinéraire, voire même d’annuler sa croisière sans préavis.

Texte et photos : Mai Huong - Minh Anh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.