12/04/2018 19:57
Le Tribunal populaire de la province de Nghê An (Centre) a condamné jeudi 12 avril, en première instance, Nguyên Viêt Dung à une peine de 7 ans de prison, pour "propagande contre l'État de la République socialiste du Vietnam" en vertu de l'article 88 du Code pénal.
>>Une personne condamnée pour organisation de mouvement insurrectionnel
>>Six personnes condamnées pour mouvement insurrectionnel
>>Six personnes jugées pour mouvement insurrectionnel

Après avoir purgé sa peine, Nguyên Viêt Dung, né en 1986 et domicilié dans la commune de Hâu Thanh, district de Yên Thanh, sera placé en résidence surveillée pendant cinq ans.

Nguyên Viêt Dung lors du procès. 
Photo: Bich Huê/VNA/CVN

Selon l’agence d’investigation, Nguyên Viêt Dung (alias "Dung Phi Ho") a été condamné par le Tribunal populaire de Hanoi à 12 mois de prison pour "troubles à l'ordre public". Après sa sortie de prison, il a collaboré avec les éléments extrémistes et réactionnaires sur les réseaux sociaux pour écrire des articles, prendre des photos, défigurer la vérité, s’opposer à la révolution, saper la vie paisible de la population.

Avec ses actes délictueux, le 27 septembre 2017, l’agence d’investigation de sécurité publique de la Police de la province de Nghê An a exécuté l’ordre d’arrêter d’urgence Nguyên Viêt Dung pour "propagande contre l'État de la République socialiste du Vietnam" en vertu de l'article 88 du Code pénal.

Le conseil de jugement a indiqué : Du 30 avril au 19 mai 2017, Nguyên Viêt Dung a publié sur Facebook plusieurs articles ayant des mauvais contenus qu’il avait rédigés ou copiés pour dénaturer les préconisations, les lignes et les politiques du Parti et de l’État, dénigrer le pouvoir populaire, diffamer les dirigeants afin de saper l’État de la République socialiste du Vietnam.

Par ailleurs, il a fait et recelé chez lui quatre drapeaux de l'ancien régime saigonais. Ensuite, il a accroché ces drapeaux au vestige historique de Pac Bo, province de Cao Bang (Nord), du Palais de la Réunification, à Hô Chi Minh-Ville et dans la zone touristique de Con Thai So, province de Tiên Giang (Sud) pour prendre des photos et vidéos et puis publier sur Facebook et Internet.

Les actes délictueux de Nguyên Viêt Dung non seulement vont à l’encontre des intérêts de la nation et de la population, mais encore atténuent la confiance de la population envers l’administration, le Parti et l’État. Les individus et organisations réactionnaires ont profité de ces actes pour propagande contre le pouvoir, l’État vietnamien et diminution du prestige de l’État de la République socialiste du Vietnam, ce qui porte atteinte aux politiques extérieure et intérieure de l’État.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.