15/07/2020 17:36
Depuis neuf mois, un groupe de jeunes volontaires distribue chaque matin, les lundi, mercredi et vendredi, des banh mi (pain), aux pauvres et patients du centre médical du district de Quy Hop, province de Nghê An.
>>Un prof pas comme les autres
>>Une classe spéciale pour les enfants atteints du cancer

Le projet "Banh mi gratuits" vient en aide aux malades en situation de précarité.
Photo : Nhât Nam/CVN

Le projet, dénommé "Banh mi gratuits", est une initiative d'un groupe de jeunes de Nghê An, dirigé par Phan Thi Giang, 34 ans, fonctionnaire au Centre de la culture, de l’information et de la communication du district de Quy Hop. Jusqu’à présent, ce projet est venu en aide à de nombreuses personnes en situation de précarité.

Selon Phan Thi Giang, les  minorités ethniques représentent plus de 54% de la population du district de Quy Hop, regroupée principalement dans 14 communes de montagne reculées. En cas de problème de santé, les habitants locaux se rendent régulièrement au dispensaire du district. En moyenne, chaque jour, cet établissement reçoit de 150 à 200 patients.

"Pour les aider, l'Union de la jeunesse de Quy Hop prépare tous les samedis ou dimanches des déjeuners gratuits. Mais, aucun groupe n’organise de petits-déjeuners. Tous les membres de mon groupe de bénévoles ont décidé de faire quelque chose pour les soutenir", explique Phan Thi Giang.

Le projet "Banh mi gratuits" a été lancée le 4 octobre 2019 avec le soutien du professeur Nguyên Van Manh (lycée de la commune de Ha Son, district de Quy Hop) et d’un certain nombre d'enseignants et jeunes volontaires.

"J'ai utilisé la prime du premier prix du concours de photo "Défi de changer" en 2019 organisé par le Comité central de l'Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh (environ 4,5 millions de dôngs) pour mettre en œuvre ce projet. Après, j'ai mobilisé des fonds auprès d’amis et collègues... Au présent, ce projet bénéficie d’une aide de près de 45 millions de dôngs. Grâce aux dons venant de donateurs du district mais aussi de tout le pays, des milliers de patients pauvres ont reçu du pain gratuit", informe Phan Thi Giang.

Elle ajoute : "nous comptons aussi vendre en ligne des sandwichs, du jus de canne à sucre et des fruits pour financer ce projet".

"Chaque matin, les lundi, mercredi et vendredi, les bénévoles distribuent du pain aux patients du centre médical du district de Quy Hop. Nous voulons leur envoyer un  message de solidarité pour les aider à lutter contre la maladie"
, confie Giang.

"Ce sont des petits gestes admirables. Je suis très contente", confie Vi Thi Tam, 75 ans, d’ethnie Thaï.

"Je suis très heureuse quand un bénévole me donne ce petit-déjeuner gratuit. Grâce à ce repas, j'ai plus du lait pour nourrir mes jumeaux", explique Vi Thi Chi, une autre patiente.

Selon Phan Thi Giang, son équipe tentera de faire perdurer ce projet sur le long terme. "C’est juste du pain mais ce projet crée une motivation supplémentaire aux patients pour surmonter leur maladie... Leurs sourires encouragent mon équipe et nos donateurs à continuer. Avec cette initiative, nous voulons également transmettre ce message : +de petits gestes d’amour contribuent à rendre la vie plus belle+", conclut-elle.

Nguyên Tùng/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.