10/01/2021 06:50
Découvrons une très belle traduction de la poésie Ngâm ngùi (Mélancolie) du poète Cù Huy Cân (1919-2005) !

Ngậm ngùi

Nắng chia nửa bãi, chiều rồi…
Vườn hoang trinh nữ xếp đôi lá rầu.
Sợi buồn con nhện giăng mau,
Em ơi ! Hãy ngủ… anh hầu quạt đây.
Lòng anh mở với quạt này,
Trăm con chim mộng về bay đầu giường.
Ngủ đi em, mộng bình thường !
Ru em sẵn tiếng thuỳ dương mấy bờ…
Cây dài bóng xế ngẩn ngơ…
- Hồn em đã chín mấy mùa thương đau ?
Tay anh em hãy tựa đầu,
Cho anh nghe nặng trái sầu rụng rơi…
Huy Cân/CVN
 
Mélancolie

La belle vierge étale des feuilles de bétel sur le terrain vague 
que déjà le soleil couchant partage en deux…
L’araignée file dru sa toile de tristesse,
Dors, ma fée, que je t’endorme avec cet éventail
qui s’ouvre à l’instar de mon cœur, invoquant
mille oiseaux-rêves à venir voltiger à ton chevet.
Dors, rêve ton rêve de tous les jours !
Le bruissement des peupliers est là à te bercer…
Hébétés, les arbres rallongent leurs ombres inclinées.
En mon âme, mûrissent des saisons d’afflictions.
Repose ta tête sur mon épaule,
que j’entende tomber ces fruits lourds de mélancolie.

Traduit par Dương Tường/CVN

* Cù Huy Cân, ou Huy Cân (1919-2005), et Xuân Diêu sont les deux représentants les plus importants du mouvement de la "Poésie nouvelle" vietnamienne, qui exprime une protestation passionnante de l’individu contre les entraves de la société féodale.

* Dương Tường, de son vrai nom Trần Dương Tường, né en 1932 à Nam Dinh (Nord), est un grand écrivain, poète et traducteur vietnamien. Il a traduit une cinquantaine d’œuvres littéraires françaises, russes, britanniques, américaines, allemandes, grecs, brésiliennes, japonaises et norvégiennes. Les plus remarquables sont Autant en emporte le vent, Lolita, Anna Karénine
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.