18/01/2021 21:57
Le champion en titre Kansas City s'est qualifié pour la finale de la conférence américaine des play-offs NFL dimanche 17 janvier, en battant Cleveland (22-17), mais s'inquiète pour son quarterback Patrick Mahomes, sorti prématurément après un plaquage, victime d'une commotion cérébrale.
>>Play-offs NFL : qui pourra priver les Chiefs d'un doublé ?
>>NFL : un corps arbitral exclusivement noir officie pour la première fois en match

Le quarterback Patrick Mahomes des Chiefs au Arrowhead Stadium à Kansas City, Missouri, le 16 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Les Buccaneers de l'inusable Tom Brady se sont eux qualifiés pour la finale de conférence nationale, en s'imposant sur le terrain de La Nouvelle-Orléans (30-20).

Plus tôt, les chiefs sont passés tout près d'une énorme déconvenue face aux Browns, alors que rien ne laissait entrevoir cette possibilité après une première période largement dominée.

Mahomes qui a d'abord inscrit un touchdown à la course, puis a trouvé son receveur Travis Kelce au début du 2e quart-temps. Quant à la défense, elle était solide à l'image de Daniel Sorensen, qui a repoussé Rashard Higgins juste avant la ligne d'en-but. De quoi renvoyer les deux équipes aux vestiaires sur un score de 19-3 en faveur de Kansas City.

Les choses se sont ensuite enraillées. Après que Cleveland a réduit l'écart à 19-10 grâce à un touchdown de Jarvis Landry, trouvé par Baker Mayfield, Mahomes s'est fait mal après une course, touché au cou après contact avec un adversaire.

Lorsqu'il s'est relevé, il titubait et c'est toute son équipe qui d'un coup a semblé K.O. Pendant que son équipe annonçait qu'il souffrait d'une commotion cérébrale, Cleveland s'est rapproché à 22-17, après un touchdown à la course de Kareem Hunt.

Finalement, la défense des Chiefs a resserré les boulons en fin de match, tandis que Chad Henne, le remplaçant de Mahomes a gardé le contrôle du ballon, grâce à deux actions décisives. Sur une 3e tentative, il a réussi une chevauchée inespérée, avant de trouver Tyreek Hill sur la 4e pour parcourir les 14 yards nécessaires.

De quoi se faire pardonner de l'interception concédée peu avant, au point que Mahomes l'a félicité sur Twitter en écrivant "Hennething possible" (jeu de mot avec "Anything possible", "tout est possible").

Reste à savoir si ce dernier, MVP du dernier Super Bowl, aura le feu vert des médecins pour défier samedi prochain Buffalo, adversaire battu en saison régulière (26-17 en octobre). "Il a été touché à l'arrière du crâne, ce qui l'a un peu sonné. Mais maintenant il va très bien", a voulu rassurer son entraîneur Andy Reid.

Aaron Rodgers des Green Bay Packers le 16 janvier à Green Bay, dans le Wisconsin. Photo : AFP/VNA/CVN

Du côté de La Nouvelle-Orléans, Tom Brady, 43 ans, a remporté le duel à distance qui l'opposait à Drew Brees, d'un an son cadet, pour permettre aux Buccaneers de défier Green Bay en finale de conférence Nationale, où l'attend Aaron Rodgers, probable futur MVP de la saison à 38 ans.

Brady, lauréat de six Super Bowl avec les Patriots, a lancé deux touchdowns vers Mike Evans et Leonard Fournette aux 2e et 3e quart-temps, d'abord pour prendre l'avantage (10-6) puis pour égaliser à (20-20). Cerise sur le gâteau, il s'est lui-même chargé de marquer le 3e touchdown de son équipe, après que Brees se soit fait intercepter au milieu du dernier quart-temps (30-20).

Ce dernier, qui pourrait annoncer sa retraite, avait bien trouvé Tre'Quan Smith pour reprendre l'avantage (20-13) après la pause, mais une troisième interception subie dans les dernières minutes a terni un peu plus sa possible dernière sortie.


Le tableau des play-offs

Conférence Américaine (AFC)

Dimanche 17 janvier :

À Kansas City,

Kansas City Chiefs battent Cleveland Browns
22 à 17

Samedi 16 janvier :

À Buffalo,

Buffalo Bills battent Baltimore Ravens
17 à 3

Conférence Nationale (NFC)

Dimanche 17 janvier :

À la Nouvelle-Orléans

Tampa Bay Buccaneers battent New Orleans Saints
30 à 20

Samedi 16 janvier :

À Green Bay,

Green Bay Packers battent Los Angeles Rams
32 à 18
 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre