28/11/2020 14:05
Le Black Friday, l'un des jours les plus attendus par les consommateurs, a vu les habitudes de consommation modifiées en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus cette année.
>>"Black Friday" décalé, premier pas vers une réouverture des commerces fin novembre
>>Le "Black Friday" sans doute reporté, mais le confinement pas raccourci

Un magasin Macy's aux États-Unis, peu visité par les clients lors du Black Friday.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

Christina, une femme de 74 ans, n'a passé que cinq minutes environ à acheter un mini-four dans le célèbre grand magasin new-yorkais Macy's le matin du Black Friday. "C'était rapide, il y avait une petite file d'attente. Ce n'est pas très fréquenté en ce moment", a confié vendredi 27 novembre cette cliente, qui n'a pas souhaité donner son nom de famille.

Il n'y avait que quelques dizaines d'acheteurs dans l'enseigne Macy's sur Herald Square, à Saks Fifth Avenue ou dans d'autres commerces à New York pour ce Black Friday, contrastant fortement avec la foule habituelle à cette époque de l'année.

Un nombre plus grand d'acheteurs ont opté pour la vente en ligne et ceux se rendant en magasin ont tendance à acheter beaucoup plus rapidement qu'auparavant. "Cette année est effrayante. On a envie de sortir du magasin plus vite pour se protéger, même si on porte un masque. Il faut éviter les interactions sociales et les rassemblements de masse. Il faut garder une certaine distance", a confié cette cliente de 74 ans.

En attendant, les dépenses en ligne des consommateurs américains ont atteint un nouveau record de 5,1 milliards de dollars le jour de Thanksgiving, en hausse de 21,5% par rapport à l'année précédente, selon les données publiées par Adobe Analytics.

En date de jeudi après-midi 26 novembre, les décès dus au COVID-19 s'élevaient à 24.241 et les cas d'infection à 302.522 à New York, selon The City, un projet qui suit la propagation des infections et des décès dans la ville sur la base des données du Département municipal de la santé et de l'hygiène mentale, du bureau du gouverneur de l'État, le Projet de suivi du COVID et l'Université Johns Hopkins. 
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

COVID-19 : la stratégie de Hanoï pour relancer le tourisme en 2021 Comment sauver le tourisme suite à la crise sanitaire ? Hanoï et ses acteurs touristiques ont déjà préparé un plan de relance pour 2021. Le cap est clairement fixé : le marché intérieur !