28/08/2020 18:13
Les ministres de 15 pays d'Asie-Pacifique, ayant participé aux négociations sur l'Accord de partenariat économique régional intégral (RCEP) le 27 août, ont déclaré parvenir aux "progrès significatifs" pour la signature de l'accord d'ici la fin de l'année.
>>ASEAN 2020 : le RCEP pourrait être signé vers la fin de l'année
>>ASEAN : les ministres de l’Économie examinent la mise en oeuvre des initiatives économiques

La 8e conférence des ministres de l'Économie de l'ASEAN s'est tenue le 27 août à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

À la suite d'une vidéoconférence tenue en l'absence de l'Inde, les ministres ont publié une déclaration commune indiquant que l'accord restait ouvert pour l'Inde car ce pays avait participé aux négociations du RCEP depuis leur lancement en 2012, mais aussi reconnaissant des potentiels du pays contribuant à "la prospérité de la région".

Les ministres ont salué "les progrès significatifs" accomplis vers la finalisation de l'accord pour son signature lors du sommet des dirigeants du RCEP en novembre 2020.

Face à la pandémie du COVID-19 perturbant les chaînes d'approvisionnement mondiales et frappant les économies régionales, les ministres ont souligné le rôle important du RCEP contribuant aux efforts de relance post-pandémie ainsi que à la croissance et à la stabilité des économies régionales et mondiales.

Outre l'Inde, dix pays membres de l'ASEAN, la Chine, le Japon, la République de Corée, l'Australie et la Nouvelle-Zélande participent aux négociations sur le RCEP.

Le RCEP vise à établir des règles communes pour le commerce électronique, le commerce et la propriété intellectuelle. Il couvrira un tiers de l'économie mondiale et la moitié de la population mondiale, si l'Inde est incluse.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.