10/08/2018 15:45
Après 30 ans de la mise en œuvre de la politique gouvernementale sur le développement du café en tant que secteur majeur de l’agriculture nationale, le Vietnam se classe actuellement au 1er rang mondial pour le café Robusta, et au 2e pour le café brut.
>>Les exportations de café rapportent 1,3 milliard de dollars en quatre mois
>>Vers un développement durable de la filière café

Le Vietnam est le premier exportateur mondial de café Robusta et le deuxième de café brut, derrière le Brésil.
Photo: VNA/CVN

Fin 2017, le pays comptait 664.000 ha de caféiers avec un rendement de 2,3 tonnes de café brut par hectare. Ce produit figure parmi les 5 produits d’exportation majeurs de l’agriculture du Vietnam, en représentant 10% du total des exportations nationales de produits agricoles.

Le pays compte 97 usines de transformation de café brut d’un rendement cumulé de 1,5 tonne de café par an. Cependant, on ne dénombre que sept usines de transformation de café instantané et de café moulu qui permettent de produire 55.000 tonnes de café par an. Dans ce segment, on peut citer quelques grands noms comme Nestlé, Trung Nguyen, Vinacafé Biên Hoà, Ngon Café, Olam et An Thai.

En août 2017, le groupe indien Tata a investi 60 millions de dollars dans la construction d’une usine de café soluble à Binh Duong (Sud), lui permettant de produire annuellement plus de 5.000 tonnes de café. Sa mise en service est prévue en 2019.

À l’heure actuelle, le café vietnamien est présent dans plus de 80 pays et territoires, et représente environ 15% des parts du marché mondial. Le Vietnam est le premier exportateur mondial de café Robusta et le deuxième de café brut, derrière le Brésil. Le Vietnam est aussi devenu le 5e exportateur mondial de café instantané, derrière le Brésil, l’Indonésie, la Malaisie et l’Inde. Les parts de ce produit vietnamien sur le marché mondial sont passées de 1,8% en 2010 à 9,1% en 2014, puis à 14% en 2016.

Cependant, la majorité du café vietnamien exporté est brut ou peu transformé. Raison pour laquelle la valeur ajoutée de ce produit demeure modeste, autrement dit le pays en bénéficie très peu.

Renforcer les investissements dans la transformation

Pour élever cette valeur ajoutée, il est important de renforcer les investissements dans la transformation pour créer des produits de haute qualité et plus rentables. Les cafés moulu, instantané et soluble sont considérés comme des produits phares.

Dans le projet de développement du café du Vietnam pour 2030 adopté par le gouvernement, en 2020, le café transformé devrait représenter 30% du café exporté contre 10% aujourd’hui. Plus de 4 milliards de dollars d’exportations dans ce segment sont attendus pour 2020 et 6 milliards pour 2030.

Cependant, ce secteur national doit faire face à de grands défis tels que les impacts du changement climatique, la nécessité de remplacer 100.000 ha de caféiers trop vieux et insuffisamment productifs, les taux d’intérêt assez élevés des crédits pour les entreprises de ce secteur,…

Parallèlement à la résolution de ces obstacles, l’accélération de la promotion commerciale pour le café moulu, soluble et instantané doit être considérée comme une priorité. Dans les accords commerciaux dont le Vietnam est partie, le gouvernement doit intensifier les négociations sur l’ouverture du marché pour ces types de café, ce qui permettrait d’établir un label national ainsi que d’élever la valeur ajoutée.

Au cours des cinq premiers mois de cette année, 53.000 tonnes de café de ces trois types ont été exportées, pour plus de 200 millions de dollars. Et environ 130.000 tonnes sont attendues sur l’ensemble de cette année.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.