20/01/2016 14:10
L'économie collective joue un rôle important dans l’économie nationale, contribuant considérablement à la croissance économique, mais aussi au développement socioculturel, et au maintien de la sécurité politique et de l'ordre social.
>>Les 500 plus grandes entreprises du Vietnam en 2015
>>Les coopératives contribuent à la valorisation des produits agricoles

Le vice-Premier ministre, Hoàng Trung Hai (centre), insiste sur le rôle majeur de l'économie collective, le 18 janvier à Hanoi. Photo: CPV/CVN

C’est ce qu’a souligné le vice-Premier ministre Hoàng Trung Hai, lors d'une séance de travail le 18 janvier avec l’Alliance des coopératives du Vietnam (ACV) et plusieurs ministères, dont les secteurs de ressort central, sur le développement de l’économie collective du pays, ainsi que sur la mise en œuvre de la décision 56-KL/TW et de la loi sur les coopératives de 2012.

Après avoir précisé quelques lacunes et faiblesses persistantes dans le modèle des coopératives, Hoàng Trung Hai a demandé aux ministères et services concernés de prendre des mesures concrètes, de perfectionner le cadre juridique et d’élaborer des politiques d’assistance pour faciliter le développement de l’économie collective. Cette dernière servira de levier pour un plus grand essor socioéconomique du pays en cette nouvelle période.

Il a également rappelé que le développement de l'économie collective était une option transparente et conséquente du Parti et de l'État vietnamiens.

Le Vietnam compte actuellement 18.016 coopératives dont 10.052 sont spécialisées dans l’agriculture, 1.424 dans le commerce et les services, 3.000 dans la construction et l’industrie, 965 dans le transport, 1.137 dans la finance, et 332 dans l’environnement.

NDEL/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Entre le Vietnam et la France, une relation toujours plus florissante

Les agences de voyages doivent être prudentes concernant les circuits en Algérie et au Sri Lanka L'Administration nationale du tourisme du Vietnam relevant du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, a recommandé aux agences de voyages de reconsidérer l'organisation des circuits touristiques en Algérie et au Sri Lanka pour des raisons de sécurité.