30/08/2021 00:05
Certaines villes et provinces ont appliqué des restrictions de circulation vis-à-vis des marchandises, produits agro-alimentaires, dans le cadre de la directive N°16 du gouvernement concernant les mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19. Néanmoins, différents modes de mise en œuvre de la directive ont causé des pertes importantes pour les entreprises.
>>Le chef du gouvernement inspecte le contrôle de l'épidémie à Dông Nai
>>Hô Chi Minh-Ville : 10.000 sacs de médicaments offerts aux patients du COVID-19 en traitement à domicile

Les véhicules doivent faire la queue à l’entrée de la ville de Cân Tho.
Photo : CTV/CVN

Une visioconférence consacrée au contrôle des transports qui menace d’interrompre la chaîne d’approvisionnement en marchandises dans les provinces et villes du Sud, a été organisée le 25 août par le ministère de la Communication et des Transports, et celui de l’Agriculture et du Développement rural, avec  63 représentants des Services des communications et des transports du pays.

Lors de l'évenement, le ministre des Communications et des Transports,  Nguyên Van Thê, a demandé au Comité populaire de la ville de Cân Tho de retirer immédiatement la décision de transbordement des marchandises et de changement de conducteurs à l’entrée de la ville de Cân Tho, qui  selon lui cause une rupture de circulation et des pertes pour des milliers de camions transportant des marchandises vers d’autres provinces et villes du Sud.

Un représentant du ministère de l'Industrie et du Commerce a déclaré qu'à l'heure actuelle, seule la ville de Cân Tho transborde des marchandises dans des véhicules venus d'autres localités, ce qui entraîne des difficultés dans l’écoulement des marchandises.

Le vice-président du Comité national de la sécurité routière Khuât Viêt Hung a demandé aux localités de ne plus délivrer de permis de circulation pour les camions ayant obtenu des QR codes, en rappelant qu’à Hô Chi Minh-Ville, tous les camions munis de cartes d'identité avec QR codes ne sont pas tenus de délivrer des permis de circulation, par conséquent le transport de marchandises n'est pas bouleversé.

Des papiers supplémentaires non souhaités

Afin d’éviter le blocus de marchandises et de camions, le ministre Nguyên Van Thê a proposé au Comité populaire de la ville de Cân Tho de reconsidérer ses réglementations telles que la mise en place d'un point de transbordement pour les marchandises.

La ville de Cân Tho est exhortée à réorganiser et fluidifier la circulation de véhicules en provenance d’autres provinces.
Photo : CTV/CVN

"Toutes les localités doivent réexaminer leurs réglementations. Celles qui causent des difficultés supplémentaires, des coûts élevés pour les entreprises doivent être abandonnées", a remarqué M. Thê.

Le chef du secteur des transports a suggéré aux localités de ne laisser aucun embouteillages s'installer sur aucune route. "Si les camions doivent faire la queue plusieurs heures, les produits agricoles seront endommagés, tous les poulets et poissons mourront". D’ajouter que chaque point de congestion du trafic est favorable à la transmission du virus.

Le ministre Thê a également suggéré que les localités privilégient la vaccination contre le COVID-19 pour les conducteurs. Selon M. Thê, le ministère des Communications et des Transports a coopéré avec le Groupe Viettel pour mettre à jour le logiciel de délivrance de cartes d'identification avec QR codes pour les véhicules de transport. Les entreprises qui remplissent la déclaration se verront accorder la carte automatiquement, avec  un délai d’attente de moins de 12 heures.

Le ministère des Transports a accepté de transférer ce logiciel au ministère de la Police. Ainsi, il s'intégrera aux données de gestion de la population.

Répondant à la demande du ministère des Communications et des Transports, le 28 août, le président du Comité populaire de la ville de Cân Tho, Trân Viêt Truong, a déclaré que sa localité continue de réunir les départements et les districts pour se mettre d'accord sur les meilleures options en matière d'organisation du trafic, de contrôle de l'épidémie et des marchandises dans la ville.

En ce sens, les véhicules de livraison en provenance d'autres provinces et villes à destination de Cân Tho  n'auront pas à être enregistrés à l'avance, ni n'auront  à changer de chauffeurs, ni à transborder les marchandises comme avant, mais ils devront toujours se conformer strictement aux réglementations sur la prévention et le contrôle de l'épidémie.
Truong Giang/CVN







 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Khanh Hoà accueillera plus de 9.000 touristes étrangers d'ici la fin 2021 D’ici la fin 2021, 9.350 touristes étrangers arriveront dans la province de Khanh Hoa (Centre) à bord des vols en provenance de la République de Corée, de la Russie, des Philippines, du Japon et du Cambodge...