08/06/2018 16:52
Au fil du temps, le chant then, composante indispensable de la vie spirituelle des ethnies Tày et Nùng risque de disparaître, ce qui oblige l'adoption de mesures appropriées pour sa préservation et sa valorisation.
>>L’art des marionnettes des Tày
>>Le chant des montagnards San Chi

Le chant +then+, une composante indispensable de la vie spirituelle des ethnies Tày et Nùng dans la région montagneuse Nord-Ouest du Vietnam.
Photo : VNA/CVN

Le chant then est une forme d'art combinant la littérature, la musique et la danse qui a longtemps été une pratique religieuse et culturelle des ethnies Tày, Nùng et Thai dans la région montagneuse du nord du Vietnam. Il est traditionnellement accompagné d'un luth à la main, appelé ''dan tinh'' ou ''tinh tau''.

Le chant then est pratiqué dans de nombreuses provinces du Nord, y compris Cao Bang, Thai Nguyên, Lang Son, Hà Giang, Quang Ninh, Son La, Lai Châu, Lào Cai, Bac Giang et Yên Bai, et la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre).

Aujourd'hui, le chant then peut être entendu dans les festivals de printemps et les festivals artistiques.

Luu Xuân Lai, résident du district de Dinh Hoa, province de Thai Nguyên, est l'un des rares enseignants contemporains. Il a hérité de cette tradition de sa famille et, dès l'âge de 16 ans, pouvait entonner ces chansons durant les rites religieux de sa communauté.

L'artiste Luu Xuân Lai et ses +dàn tinh+.
Photo: Hoàng Nguyên/VNA/CVN

L'artiste a été l'un des pionnier de l'enseignement de chant then aux jeunes. Des années 2000 à aujourd'hui, il a transmis son amour pour cet héritage culturel à des centaines de personnes, dont beaucoup sont devenus les promoteurs de la pratique de cet art à Thai Nguyên.

En plus de préserver et de diffuser les chansons de then, Luu Xuân Lai est aussi un artisan bien connu de dàn tinh (un type de monocorde typique des Tày et Nùng). Chaque année, il peut fabriquer de 150 à plus de 300 dàn tinh. Ces instruments de musique sont très appréciés par les artistes professionnels de la région.

Le district de Dinh Hoa compte maintenant 18 clubs de chant then regroupant 700 membres. Ce chant est enseigné au Collège des lettres et des arts du Viêt Bac comme discipline officielle.

Promouvoir l'enseignement du then

De même, la province de Thai Nguyên a achevé la collecte et le montage des performances et des festivals liés à ce chant. L'enseignement de cet art s'étend, attire non seulement les Tày et les Nùng, mais aussi les jeunes issus d'autres groupes ethniques.

Cependant, les données officielles indiquent que plus de 70% des artistes de then à Thai Nguyên ont plus de 60 ans. En plus, la majorité des jeunes ne font attention qu'au chant then pour leur divertissement, ce qui menace l'existence du caractère religieux de ce chant.

Ainsi, les experts ont recommandé aux autorités de promouvoir l'enseignement du then, en particulier dans les écoles, et d'organiser des concours pour la pratique de cet art dans la communauté.

Selon Pham Thai Hanh, directeur du Service de la culture, des sports et du tourisme de Thai Nguyên, à côté du maintien des activités des clubs, la province doit s’intéresser à honorer et récompenser les personnes ayant apporté une contribution exceptionnelle à la préservation de ce patrimoine culturel du Vietnam.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.