30/01/2020 23:34
Le Vietnam a proposé des solutions spécifiques pour faire face à la maladie respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus (nCoV) et le maîtrise bien, a déclaré jeudi 30 janvier le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.
>>Les trois premiers Vietnamiens testés positifs pour le coronavirus
>>Un premier cas de coronavirus confirmé aux Philippines
>>Création d'un comité de pilotage national de lutte contre le coronavirus

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (debout) préside une réunion concernant la lutte contre le nouveau coronavirus, le 30 janvier à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

S'exprimant lors d'une réunion de la permanence du gouvernement et des représentants des ministères et des agences, jeudi 30 janvier à Hanoï, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que le virus balayait rapidement le monde.

"Nous devons rester calmes et protéger résolument la santé publique", a-t-il dit, exhortant les localités et les agences à définir leurs propres mesures.

Le Premier ministre a souligné la nécessité d'interdire complètement les déplacements par des sentiers de frontière à frontière et de suspendre l'envoi de travailleurs vietnamiens en Chine d'où provient le virus mortel.

Le ministère des Affaires étrangères doit bientôt travailler avec la partie chinoise pour ramener les travailleurs vietnamiens dans le pays, a-t-il déclaré.

Les visites en Chine, et vice-versa, doivent également être interdites, a-t-il déclaré, ajoutant que les activités commerciales aux portes frontalières ne sont pas encouragées pour le moment.

Le chef du gouvernement a demandé à l'Armée, aux forces de Sécurité publique et au secteur de la Santé de surveiller étroitement les passagers franchissant les portes frontalières.

Ceux qui sont revenus de Chine doivent être mis en quarantaine dans les 15 jours - la période d'incubation estimée du nouveau virus. En outre, le commerce d'espèces sauvages - la source de transmission - doit être complètement interdit, a-t-il déclaré.

Comme le Vietnam détient la présidence de l'ASEAN, le ministère des Affaires étrangères doit élever la voix pour créer un consensus élevé dans le bloc dans la lutte contre l’épidémie, a noté le Premier ministre.

Des comités de pilotage locaux pour la prévention et le contrôle du nCoV contribueraient à améliorer l'efficacité du combat, a-t-il suggéré.

Trois Vietnamiens testés positifs

La patiente N.T.T est traitée à l'hôpital de Thanh Hoa (Centre).
Photo : Hoa Mai/VNA/CVN

Le chef du gouvernement a demandé aux médias de considérer la lutte contre le nCoV comme une tâche politique, et au ministère de la Santé de coordonner avec le ministère de la Justice pour préparer légalement une fois que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce le statut d'urgence du nCoV.

Lors de la réunion, le vice-ministre de la Santé, Dô Xuân Tuyên, a indiqué qu'à 15h20 jeudi 30 janvier, trois Vietnamiens avaient été testés positifs pour le nCoV, portant le nombre total de cas dans le pays à cinq.

L'un des trois est soigné à l'Hôpital général de la province centrale de Thanh Hoa, tandis que deux sont en cours de traitement à l'Hôpital national pour les maladies tropicales à Hanoï. Tous sont revenus de la ville chinoise de Wuhan où le virus a été identifié pour la première fois.

Selon le ministère de la Santé, à midi le même jour 30 janvier, 7.819 cas d'infections au nCoV avaient été confirmés dans 19 pays et territoires dans le monde, le nombre de morts s'élevant à 170, dont 162 à Wuhan.

En réponse à la directive du Premier ministre, le ministère de la Santé a demandé à tous les hôpitaux provinciaux de mettre en place des équipes d’urgence et de définir des mesures, tout en préparant du matériel médical et des médicaments.

Le ministère a suggéré de créer cinq groupes de travail pour inspecter la prévention et le contrôle du nCoV dans les localités, en se concentrant sur les zones à haut risque d'être touchées par la maladie.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

COVID-19 : les entreprises touristiques renforcent la sécurité Face à la situation compliquée de l'épidémie de COVID-19, le Service du tourisme de Hanoï a ordonné aux unités, aux entreprises, aux organisations et aux particuliers de renforcer les mesures de sécurité dans la lutte et la prévention de la pandémie ; d’estimer les effets de cette épidémie sur le secteur du tourisme.