05/03/2019 17:16
La superproduction hollywoodienne va-t-elle virer au flop retentissant? Alors qu'ils espéraient renouer avec leur gloire passée en recrutant la star LeBron James, les Lakers sont distancés dans la course aux play-offs.
>>NBA: les Lakers écœurent les Celtics dans leur salle
>>NBA: LeBron James revient et rassure les Lakers

LeBron James des Los Angeles Lakers face aux Houston Rockets en NBA aux Staples Center, le 21 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 34 ans, James est en train de devenir un nom qui compte à Hollywood. Sa société de production a dévoilé la semaine dernière la date de sortie du très attendu "Space Jam 2", deuxième volet d'un blockbuster mêlant personnages de dessins animés, acteurs de renom et stars de la NBA.

Il faudra attendre le 16 juillet 2021 pour voir au cinéma "King James" donner la réplique au lapin sarcastique Bugs Bunny, vingt-cinq ans après Michael Jordan.

Les supporters de Lakers commencent eux à se demander s'ils ne devront pas attendre encore plus longtemps pour voir leur équipe dominer à nouveau la NBA, ou même disputer simplement les play-offs.

Quatre mois après les débuts de James sous le célèbre maillot jaune, la franchise californienne pointe à une inquiétante 10e place de la conférence Ouest (30 v-33 d). Elle accuse plus de quatre victoires de retard sur la 8e place, la dernière qualificative pour les play-offs, occupée par San Antonio (35 v-29 d).

Les Lakers ont touché le fond samedi 2 mars en s'inclinant (118-109) à Phoenix, pourtant la plus mauvaise équipe de la ligue. Jamais dans sa carrière, James n'avait été battu par une franchise présentant un bilan aussi désastreux (13 v-51 d).

"Le problème c'est LeBron" 

Dans la foulée de cette huitième défaite en onze matches, la cote des Lakers a plongé et les bookmakers voient désormais leur saison se terminer dès le mois prochain. Il ne leur reste plus que 19 matches pour revenir dans le top 8 et participer pour la première fois depuis 2013 aux play-offs. Avec James, qui a participé aux huit dernières finales NBA avec Miami et Cleveland, aux commandes, l'objectif semble réalisable.

Sauf que le N°23 des Lakers revient d'une longue blessure aux adducteurs qui l'a éloigné des parquets pendant tout le mois de janvier, et tarde à redevenir le "roi". Ses statistiques personnelles, avec 27 points, 8,7 rebonds et 8,1 passes décisives par match, en font toujours l'un des joueurs les plus prolifiques de NBA. Mais c'est son impact sur ses jeunes coéquipiers qui laisse à désirer, au point que certains observateurs, comme Stephen A. Smith, influent consultant de la chaîne de télévision ESPN, le présentent comme "le plus gros problème des Lakers". "Que ce soit son âge, la répétition des efforts ou sa blessure, quelque chose ne tourne pas rond, ce n'est pas le joueur qu'on connaît", a-t-il jugé.

Fin décembre, les Lakers étaient pourtant 4e de la conférence Ouest, une première depuis 2011 et la fin de leur dernière période dorée, incarnée par Kobe Bryant.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Fête du temple Dô à Bac Ninh La fête du temple Dô a été inaugurée vendredi 19 avril à Dinh Bang, une commune rattachée à la province de Bac Ninh (Nord). Des dizaines de milliers de visiteurs et des délégations de descendants des Ly doivent y participer durant trois jours.