10/12/2018 17:06
Le vétéran de Charlotte Tony Parker et le jeune espoir de New York, Frank Ntilikina, se sont mis en évidence dimanche 9 décembre, devant un Madison Square Garden aux couleurs de la France, lors de la victoire des Hornets face aux Knicks 119 à 107.
>>NBA: Toronto dominateur, les Knicks sur leur lancée
>>NBA: Portland, avec un infernal McCollum, domine Milwaukee

Duel épique de meneurs français Tony Parker, qui monte au lay-up, et Frank Ntilikina des New York Knicks au Madison Square Garden, le 9 décembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

À 36 ans, Parker connaît une seconde jeunesse depuis son transfert de San Antonio vers Charlotte en juillet, après 17 saisons passées chez les Spurs.

Lors d’une soirée baptisée par les Knicks "French Heritage Night", rythmée par des tubes des Rita Mitsouko et des mini-jeux plus ou moins réussis (comme l’intriguant Escargot Slo-Mo Cam, incitant le public du Garden à se mouvoir au ralenti), le meneur français des Hornets a ravi les nombreux supporters tricolores.

Recruté à l’intersaison pour être la doublure de Kemba Walker (25 points face à New York), Parker a une fois de plus rempli son rôle à la perfection avec 16 points, 2 passes décisives et 2 rebonds en un peu moins de 17 minutes de jeu.

"Je m’habitue à ce nouveau rôle", a décrit, Parker, qui affiche une moyenne de 10,3 points et 4,3 passes décisives par match depuis le début de la saison.

Record de points pour Ntilikina

"J’avais déjà commencé l’année dernière avec les Spurs, mais c’est un peu plus conséquent à Charlotte, où on a une équipe de jeunes avec peu d’expérience. J’essaie de leur donner des conseils, de trouver les bons moments pour leur parler et de faire progresser cette équipe", a poursuivi le quadruple champion NBA, meilleur joueur (MVP) des finales 2007, qui a rejoint à Charlotte son compatriote et ami Nicolas Batum (6 points face à New York).

Avec un bilan à l’équilibre (13 v-13 d), les Hornets, qui ont manqué les play-offs les deux dernières saisons, sont 7e de la conférence Est.

Côté Knicks, un Français s’est également illustré: le meneur de New York Frank Ntilikina, qui traverse pourtant une période difficile, a battu son record de points avec 18 unités, soit une de plus que son précédent match de référence et il s'est offert un nouveau record pour les tirs primés réussis (4/4).

Seul bémol dans la soirée du jeune Strasbourgeois de 20 ans: son exclusion dans le dernier quart-temps après une sixième faute, provoquée par Parker.

"J’ai joué naturellement. On a vu le vrai Frank sur le terrain", s’est réjoui Ntilikina, d’ordinaire réservé, mais qui n’a pas hésité à afficher ses émotions, serrant le poing et s’encourageant après plusieurs tirs réussis. "J’ai encore une très grosse marge de progression. Il faut continuer à travailler", a t-il toutefois tempéré.

"Ce n'est pas facile"

Après avoir débuté la saison comme titulaire, Ntilkina a quitté le cinq majeur des Knicks au bout de 14 matches, puis a vu son nombre de minutes régulièrement diminuer. Il est ensuite resté sur le banc trois rencontres d’affilée avant de retrouver du temps de jeu samedi face à Brooklyn.

"Je suis content pour lui, parce qu’il était dans le dur", s’est félicité Parker après la bonne performance de Ntilikina. "C’est un joueur qui a besoin d’un collectif. Quand tu es dans une équipe comme New York avec des jeunes qui ont beaucoup à prouver, ce n’est pas facile", a ajouté le vétéran des Hornets.

"J’espère que ça va lui donner de la confiance pour faire ça tous les matches. C’est ce qu’il faut en NBA. Si tu n’es pas régulier, tu peux pas pas être +starter+ et avoir un gros rôle. À lui de trouver les moyens d’y arriver", a noté "TP".

Avant de regagner les vestiaires, Ntilikina, Parker et Batum sont restés de longues minutes sur le parquet, multipliant les accolades et échangeant leurs maillots sous l’objectif des photographes.

Les Knicks, qui ont enchaîné une quatrième défaite de suite et sont 12e de la conférence Est (8 v-20 d), tenteront de prendre leur revanche face à Charlotte dès vendredi 14 décembre.


Résultats après les matches disputés dimanche 9 décembre:

New York - Charlotte: 107 - 119

Toronto - Milwaukee: 99 - 104

San Antonio - Utah: 110 - 97

Detroit - La Nouvelle-Orleans: 108 - 116
 

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Festival de la rue des livres du Nouvel An lunaire 2019 Sur le thème "Couleur des livres", le Festival de la rue des livres du Nouvel An lunaire 2019 se tiendra du 2 au 8 février dans le 1er arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, le long de l'axe Mac Thi Buoi - Nguyên Huê - Ngô Duc Kê.