24/11/2018 20:12
Golden State a stoppé l'hémorragie et une rare série de quatre défaites de suite en dominant Portland 125 à 97 vendredi 23 novembre, tandis que les Lakers se sont rapprochés des premières places de la conférence Ouest après leur succès face à Utah (90-83).
>>NBA: Toronto confirme à l'Est, Portland s'affirme à l'Ouest
>>NBA: les Knicks et Ntilikina laissent passer leur chance
>>NBA: LeBron James entre dans le top 5 des marqueurs

Kevin Durant (gauche) des Golden State Warriors à la lutte avec Harrison Barnes des Dallas Mavericks en NBA à Dallas. Photo: AFP/VNA/CVN

Les spectateurs de l'Oracle Arena ont retrouvé le sourire alors que les Warriors avaient perdu quatre matchs de suite pour la première fois depuis mars 2013.

Toujours privés de Stephen Curry et de Draymond Green, blessés, ils ont pris le large dès la 2e période et n'ont plus été inquiétés.

Kevin Durant a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 32 points, soit un de plus que Klay Thompson.

La doublure de Curry, Quinn Cook, a marqué 19 points.

"On a gagné un match, mais il ne faut pas croire que tout a été résolu par miracle. Il faudra jouer le prochain match avec les mêmes passion et énergie que nous avons montrées ce (vendredi) soir 23 novembre", a prévenu Durant.

Grâce à cette 13e victoire en vingt matchs, Golden State s'est replacé à la 4e place, tandis que Portland a plongé à la 6e place (12 v-7 d).

Houston stoppé 

Les déboires de Golden State et le désastreux mois d'octobre de Houston ont de façon inattendue ouvert de nouvelles perspectives pour les outsiders à l'Ouest.

Les Clippers (12 v-6 d) sont passés en tête à la faveur de leur victoire (112-107 a.p.) face à Memphis qui avait débuté la journée avec le statut de leader.

Memphis semblait pourtant se diriger vers une sixième victoire de suite, mais l'exclusion de Mike Conley (19 pts) après sa sixième faute personnelle en fin de match a complétement relancé les Clippers.

Ils ont arraché l'égalisation à la dernière seconde puis ont débordé Marc Gasol (27 pts, 13 rbds) et ses coéquipiers grâce à Danilo Gallinari (20 pts), Lou Williams (15 pts) et surtout Montrezl Harrell (22 pts, 11 rbds).

Meilleure équipe de la saison régulière 2017-18 mais méconnaissable en début de saison, Houston avait retrouvé des couleurs en enchaînant cinq victoires de suite.

Mais les Rockets ont été ramenés sur terre sans ménagement par Détroit (116-111 a.p.) lors d'un match d'une grande intensité marqué par le duel explosif entre les pivots Andrew Drummond (23 pts, 20 rbds pour les Pistons) et Clint Capela (29 pts, 21 rbds pour les Rockets).
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Excursion dans le village des marionnettes sur l’eau de Dào Thuc