21/10/2021 18:07
Evan Fournier a connu des débuts idéaux avec New York, vainqueur de Boston après un match fou conclu après double prolongation, en ouverture de la saison NBA, qui a également souri à Utah, Philadelphie, mais pas à Phoenix, cueilli à froid par Denver, mercredi 20 octobre.
>>NBA : les Bucks, champions en titre, envoient du bois d'entrée de saison
>>NBA : pour les Lakers, redevenir champion ne peut attendre

Le Français Evan Fournier (gauche) des New York Knicks, après avoir marqué un panier à trois points contre les Boston Celtics, au Madison Square Garden de New York le 20 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Fournier déjà adopté

Pour sa première au Madison Square Garden sous le maillot des Knicks, qu'il attendait impatiemment, l'arrière français pouvait difficilement rêver meilleur scénario qu'une victoire à l'arraché (138-134) sur les Celtics, dont il a été le détonateur.

Auteur de 32 points (6 rbds, 4 interceptions), record personnel égalé, il a commencé à prendre feu dans le "money-time", enchaînant deux paniers derrière l'arc qui ont donné six longueurs d'avance aux Knicks. Mais un mauvais choix défensif de sa part, après deux pertes de balles successives de Kemba Walker, l'autre nouvelle arme offensive new-yorkaise plus en retrait (10 pts), ont permis aux Celtics d'égaliser au buzzer par Marcus Smart (15 pts).

Et, alors que Boston s'appuyait sur une grosse performance de Jaylen Brown (46 pts), Jayson Tatum ayant été plus discret (20 pts), Fournier a continué d'enfiler les shoots à trois points (6/13) : trois consécutifs dans la première prolongation, un décisif dans la seconde pour finalement faire plier les C's, qui ont aussi rompu sous les coups de boutoir de Julius Randle (35 pts, 9 passes, 8 rbds). Le tout dans un MSG en fusion, où l'habitué du "courtside" Spike Lee n'a pas tenu en place, aux côtés de Dustin Hoffman et Michael J. Fox.

"Je suis tout simplement très heureux, j'ai essayé de jouer comme je sais le faire, en étant agressif. C'était une atmosphère incroyable, l'énergie était folle dans la salle, j'ai adoré ça", a commenté le Français, comblé.

Denver se venge de Phoenix

Balayés (4-0) en demi-finale de la conférence Ouest par les Suns lors des derniers play-offs, les Nuggets ont réussi un joli coup dans l'Arizona en s'imposant (110-98).

L'intérieur serbe Nikola Jokic, MVP en titre, a été déterminant avec ses 27 points et 13 rebonds, bien soutenu par Will Barton (20 pts) et Jeff Green (13), la recrue en provenance de Brooklyn.

C'est grâce à sa défense que Denver a fait la différence, limitant Phoenix à 40 points en seconde période (41,6% de réussite globale). Devin Booker a été particulièrement muselé (12 pts, 3/15 aux tirs) aux côtés de Chris Paul (15 pts, 10 passes).

Gobert déjà dans le rythme

Le Français Rudy Gobert, du Utah Jazz, réussit un "layup" devant les yeux d'Isaiah Roby, du Oklahoma City Thunder, en match d'ouverture de la NBA, le 20 octobre à Salt Lake City.
Photo : AFP/VNA/CVN
Utah, meilleure équipe de la dernière saison régulière, a démarré sur les mêmes bonnes bases le nouvel exercice, en s'imposant facilement contre Oklahoma City (107-86).

Comme souvent, c'est le collectif qui a parlé au sein du Jazz, avec cinq joueurs à plus de quatorze points, Bojan Bogdanovic étant le plus prolifique (22), suivi par Jordan Clarkson (18).

Mais celui qui a été le plus complet a été Rudy Gobert, avec 16 points et la bagatelle de 21 rebonds (1 contre) qui ont témoigné de sa domination sans partage sous les panneaux.

Philadelphie s'amuse sans Simmons

L'actuel psychodrame en coulisses entre les 76ers et Ben Simmons, suspendu pour le premier match de la saison en raison d'un mauvais comportement à l'entraînement, n'a pas affecté Philadelphie qui s'est imposé (117-97) à la Nouvelle-Orléans.

Il n'y avait d'ailleurs pas que l'Australien d'absent pour cette rencontre, puisque Zion Williamson (convalescent) faisait aussi défaut aux Pelicans et cela s'est vu à l'intérieur, où Joel Embiid en a profité pour s'imposer sans forcer (22 pts en trois quart-temps), bien soutenu par Tobias Harris (20 pts, 12 rbds).

"Les joueurs ont passé une soirée normale, la seule partie anormale c'est quand ils doivent répondre aux questions des médias (sur Simmons, ndlr). Il s'agit juste de jouer au basket et de grandir ensemble, et ils ont fait un excellent travail à cet égard", a dit l'entraîneur Doc Rivers.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Des circuits au départ et à destination des Des circuits de visite sont organisés depuis novembre par Saigontourist Travel. Les programmes amènent les voyageurs dans des localités non infectées par le COVID-19, dans le Sud mais aussi le Nord du pays.