02/11/2021 21:32
Chicago prend seul la tête de la conférence Est en renversant Boston (128-114) et Indiana met fin à une série de quatre défaites consécutives en surclassant San Antonio (131-118) : le point sur la soirée de lundi 1er novembre en NBA.
>>NBA : Utah tombe, San Antonio s'offre Milwaukee, Washington sur le fil
>>NBA : Miami va bien, Brooklyn va un peu mieux, les Lakers aussi

Zach LaVine des Chicago Bulls tente un tir contre Jayson Tatum des Boston Celtics le 1er novembre à Boston en NBA.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les Bulls lancés 

Chicago, c'est du sérieux. À Boston, les Bulls ont été mis en difficulté par les Celtics... mais ont fini par l'emporter haut la main grâce à un dernier quart-temps à sens unique.

Menés 103-89 à la fin du troisième quart-temps, les Bulls ont infligé un cuisant 39-11 à la franchise du Massachusetts.

DeMar DeRozan a rendu une copie de haut vol avec 15 tirs sur 20 réussis, 7 rebonds et un total de 37 points.

Zach LaVine a été clé dans la remontée de Chicago en inscrivant 26 points, dont 13 dans le dernier quart-temps. Tout comme Ayo Dosunmu (14 pts), qui d'un panier à trois points à sept minutes de la fin a fait passer les Bulls en tête.

Et voilà Chicago, 6 victoires pour une défaite, premier de la conférence Est, pour donner un petit air de "Nineties" à la NBA.

Les Celtics, eux, s'enfoncent dans le marasme, avec un bilan de 2-5. Ils n'avaient plus démarré aussi mal depuis la saison 2006-2007.

Indiana repart 

Les Pacers sortent la tête de l'eau. La franchise d'Indianapolis a mis fin à sa série de quatre défaites consécutives avec un éclatant succès (131-118) contre San Antonio.

Point de suspense sur le parquet d'Indianapolis. Les Pacers ont pris le large au score dès le premier quart-temps et n'ont jamais laissé aux Spurs l'occasion d'espérer recoller.

Domantas Sabonis (24 pts, 13 rbds, 6 passes) a été le meilleur marqueur de la rencontre. Suivent Myles Turner (19), Chris Duarte (18), Justin Holiday (17) et Caris LeVert (16).

Les Pacers ont été intraitables derrière la raquette en passant la bagatelle de 18 paniers à trois points, meilleur total de la saison.

"C'était le genre de match qu'il nous fallait faire, le genre de match qu'on doit jouer", s'est félicité le coach des Pacers, Rick Carlisle. "J'aurais bien aimé ne pas concéder 118 points, mais on doit travailler là-dessus", a-t-il nuancé.

Georges Niang des Philadelphia 76ers célèbre un panier contre les Portland Trail Blazers en NBA le 1er novembre à Philadelphie.
Photo : AFP/VNA/CVN
Côté San Antonio, l'euphorie née de la victoire samedi 30 novembre contre le champion en titre Milwaukee est retombée d'un coup. "Notre pire match de la saison", a lâché le coach des Spurs, Gregg Popovich.

Les Pacers (2-6) remontent un peu au classement de la conférence Est, laissant "l'honneur" de la dernière place à Detroit (1-5).

Les Sixers font le job 

Même sans Joel Embiid (au repos), Ben Simmons (personnel) et Tobias Harris (protocole COVID), Philadelphie n'a pas flanché et s'est imposé à domicile contre Portland (113-103).

Cinquièmes à l'Est (5-2) grâce à cette troisième victoire de rang, les Sixers ont marqué 23 points par Seth Curry, 21 par Georges Niang et 15 par Furkan Kormaz.

Andre Drummond a été au four et au moulin avec 14 points, 15 rebonds, 7 passes et 5 contres.

Ailleurs, Washington a trébuché sur le parquet d'Atlanta (118-111), tout comme New York, battu à domicile (113-104) par Toronto. L'ailier des Raptors OG Anunoby a été intraitable avec 36 points.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.