22/02/2018 12:58
Le propriétaire de la franchise NBA des Dallas Mavericks Mark Cuban a écopé d'une amende de 600.000 dollars (près de 500.000 euros) pour avoir suggéré que son équipe devrait faire du "tanking", a annoncé mercredi 21 février le commissaire général de la ligue de basket Adam Silver.
>>NBA : Cleveland en démonstration, Houston sur sa lancée
>>NBA - Houston passe la quatrième

Mark Cuban (droite) échange avec le cinéaste Spike Lee, lors du weekend All Star, le 17 février à Los Angeles.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le "tanking" est une pratique répandue en NBA. Le principe est simple : perdre volontairement le maximum de matches pour terminer parmi les équipes les moins bien classées et donc bénéficier d'un tour de draft haut, synonyme de meilleurs choix parmi les meilleurs espoirs la saison prochaine.

"Je ne devrais sans doute pas dire ça mais je viens de dîner avec certains des joueurs. Nous ne jouons pas les playoffs, vous savez. Je leur ai dit 'Perdre est notre meilleure option'", a ainsi confié Cuban, interrogé sur le podcast de l'ancienne légende Julius Erving.

Avec 18 victoires seulement pour 40 défaites, les Mavs affichent actuellement le troisième pire bilan de la saison régulière. Dans le système actuel, les 14 franchises les plus mauvaises, celles qui n'ont pas participé aux playoffs, se voient chacune attribuer une place par loterie. La pire équipe de la saison dispose de 25% de chance d'obtenir le premier choix.

Il s'agit de la vingtième amende pour Cuban, qui avait déjà écopé de 500.000 dollars de sanction en 2002 pour avoir critiqué l'arbitrage.

Par ailleurs, Terdema Ussery, ancien PDG de la franchise de Dallas, a été accusé de harcèlement sexuel par d'anciennes employées, selon une enquête de magazine Sports Illustrated.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.