03/06/2019 09:01
Le commandant du bateau de croisière impliqué dans une collision avec une embarcation transportant des touristes sud-coréens sur le Danube a été inculpé par un tribunal de Budapest, alors que les recherches des disparus sont rendues difficiles par le fort débit du fleuve.
>>Une équipe resposable du gouvernement sud-coréen pour aider les autorités hongroises
>>Trois morts et 16 disparus dans un naufrage sur le Danube

Experts hongrois et sud-coréens lors des opérations de recherche des survivants sur le Danube à Budapest, le 1er juin. Photo: AFP/VNA/CVN

Le bateau La sirène a chaviré et coulé mercredi soir 28 mai, quelques secondes après avoir été percuté par le Sigyn de la compagnie Viking, au cœur de Budapest. Ce drame a fait sept morts et 21 disparus. Seuls sept touristes ont réchappé au drame.

Le capitaine du Sigyn, un Ukrainien de 64 ans, a été inculpé samedi 1er juin, a-t-on appris auprès du parquet qui n'a pas précisé la nature des charges à son encontre. 

Il avait été placé en garde à vue jeudi soir 31 mai, vingt-quatre heures après le drame, et l'enquête avait été ouverte pour "négligence criminelle sur une voie navigable publique".

Le tribunal a décidé d'accorder une remise en liberté sous caution au capitaine, selon son avocat Me Balazs Toth, mais le parquet a fait appel entraînant son maintien en détention.

"Il se sent toujours dévasté par le nombre de victimes et demande constamment qu'on transmette des condoléances à leurs proches", selon Me Toth.

"Mon client (...) insiste sur le fait qu'il n'a pas commis d'erreurs", a déclaré son autre avocat, Me Gabor Elo, à des journalistes après l'audience.

Les enquêteurs cherchent à comprendre les circonstances dans lesquelles le navire de croisière de 135 mètres a percuté l'embarcation de 26 mètres, qui effectuait une excursion fluviale et dans laquelle se trouvaient 33 passagers sud-coréens - 22 femmes, 10 hommes et une fillette de six ans - et deux membres hongrois d'équipage qui comptent parmi les disparus.

La compagnie Viking, fondée par le Norvégien Torstein Hagen en 1997 et dont le siège se situe à Bâle en Suisse, est l'un des leaders mondiaux de la croisière fluviale.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).