06/06/2019 09:48
Un 12e et un 13e corps ont étéb retrouvés mercredi 5 juin dans le Danube après le naufrage le 29 mai à Budapest d'un bateau d'excursion transportant des touristes sud-coréens, 15 personnes étant toujours portées disparues, ont annoncé les autorités hongroises.
Opérations de recherche, le 5 juin, après le naufrage le 29 mai à Budapest d'un bateau d'excursion transportant des touristes sud-coréens.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le corps d'un homme a été extrait par une ouverture de l'épave de la Sirène et un autre corps a été découvert quelque 80 km en aval de la capitale hongroise, a précisé la police. Tous deux ont été identifiés comme étant sud-coréens.

La Sirène, une embarcation de 26 m transportant 33 Sud-Coréens et les deux membres de l'équipage hongrois, avait coulé en sept secondes le 29 mai après une collision avec un navire de croisière de 135 m. Seuls sept survivants ont été dénombrés.

Des plongeurs hongrois et sud-coréens spécialement dépêchés sur place tentent de récupérer les corps toujours à bord de l'épave, laquelle gît par plus de sept mètres de fond au niveau du pont Marguerite, au coeur de la capitale hongroise.

Les forts courants du Danube rendent toutefois les opérations de plongée très périlleuses, les sauveteurs excluant de pénétrer à ce stade à l'intérieur de l'épave en raison des risques.

Une grue flottante suffisamment puissante pour relever l'épave est arrivée à Budapest mercredi mais devra rester stationnée au Nord de la capitale jusqu'à ce que la décrue du fleuve permette de la convoyer jusqu'aux lieux de l'accident. L'engin pourrait être opérationnel au début de la semaine prochaine, selon les experts.

Parmi les 17 portés disparus figurent une fillette de six ans ainsi que les deux membres de l'équipage.
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.