25/07/2019 11:08
L'Italienne Federica Pellegrini, tenante du titre, reste la reine du 200m nage libre en remportant son 4e titre mondial lors des Championnats du monde de natation, mercredi 24 juillet à Gwangju, en République de Corée.
>>Mondiaux de natation: Bonnet assure, Aubry file
>>La France seulement 6e du relais mixte en eau libre, l'Allemagne sacrée

L'Italienne Federica Pellegrini, toujours la reine du 200m avec un 4e mondial conquis le 24 juillet à Gwangju.
Photo: AFP/VNA/CVN

Sur la ligne, elle devance en 1 min 54.22 la jeune Australienne Ariarne Titmus (1:54.66) et la Suédoise Sarah Sjöström (1:54.78). C'est le 8e podium de suite lors des Mondiaux pour l'Italienne de 30 ans, qui a systématiquement remporté au moins le bronze depuis 2005 sur 200m.

La Française de 24 ans Charlotte Bonnet, championne d'Europe en titre, n'a elle pas réussi à faire mieux que la 7e place en 1:56.95. Elle s'était qualifiée pour la finale du 200m nage libre avec le sixième temps des demi-finales.

La compétition a été marquée dès les séries par trois forfaits majeurs, dont celui de l'Américaine Katie Ledecky, championne olympique en titre.

Le Hongrois Kristof Milak bat
le record du monde sur 200 m papillon


Le jeune Hongrois Kristof Milak a surclassé mercredi 24 juillet la finale du 200m papillon lors des Championnats du monde de natation à Gwangju, signant un nouveau record du monde en 1 min 50 sec 73/100.

Le nageur de 19 ans efface l'ancien temps référence de la légende américaine Michael Phelps (1:51.51), qui datait des championnats du monde de Rome 2009. Dans la piscine coréenne, Milak a pris plus de trois secondes au Japonais Daiya Seto (1:53.73) et au Sud-Africain Chad Le Clos (1:54.15), double champion du monde de la discipline (2013 et 2017).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.