23/05/2018 11:00
Neuf nageurs tricolores, Charlotte Bonnet et Jérémy Stravius en tête, ont décroché leur billet pour les Championnats d'Europe à Glasgow cet été (3-9 août) au premier jour des Championnats de France, mardi 22 mai à Saint-Raphaël.
>>Natation : Manaudou en or et Gilot en argent sur 100 m libre
>>Natation - 1.500 m: Ledecky pulvérise son record du monde

La Française Charlotte Bonnet aux Championnats de France en petit bassin, le 3 décembre 2017 à Montpellier.
Photo: AFP/VNA/CVN

En seulement 24 heures, la natation française s'est constituée une délégation de la taille de celle envoyée aux Mondiaux-2017 à Budapest, alors qu'il reste encore cinq jours de compétition dans le bassin varois.

Bonnet s'est qualifiée sur 50m en faisant progresser deux fois son record personnel (24.81 puis 24.78) au passage. Stravius a lui fait le nécessaire sur 50m dos (24.85 pour 25.20 exigé).

Seront également du voyage en Écosse la sprinteuse Marie Wattel (100m papillon), Lara Grangeon (400m 4 nages), Théo Bussière (100m brasse), Anouchka Martin (50m) et le spécialiste de l'eau libre David Aubry (400m). Les accompagneront deux nageurs de la "génération 2024": Cyrielle Duhamel (400m 4 nages) et Roman Fuchs (400m).

Le "cut" à réaliser en séries matinales (à confirmer par une place dans les quatre premiers en finale), selon les règles fixées par le nouvel encadrement des Bleus, a coûté cher à Jordan Pothain, qui peine à trouver un second souffle depuis sa finale olympique sur 400m en 2016 (3:50.35 contre 3:49.46 demandé). Il n'a pas non plus réussi à la spécialiste du quatre nages Fantine Lesaffre, sacrée championne de France sur 400m mais trop lente mardi matin  22 mai (4:43.92 contre 4:43.42).

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

La BAD aide le Vietnam à développer le tourisme dans ses villes secondaires La Banque asiatique de développement (BAD) a annoncé lundi 10 décembre qu’elle avait approuvé un prêt de 45 millions de dollars pour aider le Vietnam à transformer ses villes secondaires en destinations touristiques plus compétitives et plus inclusives sur le plan économique.