27/04/2020 21:50
L'Espagnol Rafael Nadal, N°2 mondial, s'est dit dimanche 26 avril "très pessimiste" concernant les chances d'une reprise prochaine du tennis professionnel dans des conditions "normales", en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.
>>Les instances du tennis créent un Fonds de solidarité commun
>>Djokovic imagine une reprise par des "tournois régionaux"

Rafael Nadal en conférence de presse après sa défaite en quart de finale de l'Open d'Australie à Melbourne le 29 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

"Je suis très pessimiste quant à la possibilité que le circuit puisse reprendre une activité normale", a reconnu le lauréat de 19 tournois du Grand Chelem, dont 12 Roland-Garros, lors d'un +chat+ organisé par la Fédération espagnole de tennis (RFET) avec l'équipe espagnole vainqueure de la Coupe Davis l'an dernier.

"Dans le tennis, vous devez voyager chaque semaine, séjourner à l'hôtel, aller dans différents pays... Même si les matches sont joués sans public, l'organisation d'une compétition nécessite la participation de nombreuses personnes. Au niveau international, je vois un sérieux problème", a ajouté Nadal, qui avait déjà exprimé ses doutes mi-avril sur la tenue d'un "grand tournoi" à "proche ou moyen terme".

Le tennis mondial est à l'arrêt depuis début mars et jusqu'à mi-juillet au moins, après notamment le report de Roland-Garros à l'automne et l'annulation historique de Wimbledon.

Nadal s'est associé à ses grands rivaux Novak Djokovic et Roger Federer pour défendre la création d'un fond d'aide aux joueurs mis en difficulté par la paralysie du tennis mondial. Mais pour l'Espagnol, la priorité reste la lutte contre la pandémie.

"Nous avons vécu un mois et demi très dur, avec de nombreuses pertes irréparables et d'autres moins importantes, mais qui vont provoquer une grande souffrance dans la société sur le plan économique, j'espère que cela ne durera que quelques mois", a déclaré Nadal qui a lancé le mois dernier avec le basketteur Pau Gasol un appel aux sportifs espagnols pour donner de l'argent à la Croix-Rouge.

Le COVID-19 a fait 23.190 morts en Espagne, pays qui a payé le plus lourd tribut à la maladie derrière les États-Unis et l'Italie, mais qui commence à alléger un des confinements les plus stricts au monde.

Les Espagnols seront ainsi de nouveau autorisés à se promener ou à faire du sport individuellement à partir de samedi prochain 2 mai si la contagion continue à ralentir, a annoncé samedi 25 avril soir le Premier ministre Pedro Sanchez.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.