16/04/2020 15:29
Le roi de Roland-Garros, Rafael Nadal, doute qu'un "grand tournoi puisse être joué à court ou moyen terme", en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, qui paralyse le tennis et plus largement l'ensemble du sport.
>>Le tournoi WTA de Montréal 2020 annulé, prochaine édition en 2021
>>Tennis : le Masters de Madrid remplacé par un tournoi virtuel caritatif

Rafael Nadal lors d'une conférence de presse au tournoi d'Acapulco, au Mexique, le 24 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Le tennis est un sport mondial, nous allons de pays en pays, il faut mobiliser beaucoup de monde. Cela me semble difficile qu'un grand tournoi puisse être joué à court ou moyen terme", a déclaré l'Espagnol, N°2 mondial, mercredi soir 15 avril, dans une émission spéciale diffusée par les radios Onda Cero et Cope.

Le tennis est à l'arrêt complet depuis début mars et après l'annonce d'un report de Roland-Garros de la fin du printemps au début de l'automne, Wimbledon a préféré jeter l'éponge et annuler son édition 2020.

La semaine dernière, Andrea Gaudenzi, le patron de l'ATP, le circuit professionnel masculin, a déclaré qu'il espérait pouvoir reprendre la saison en août, afin de sauver "trois Grands Chelems et six Masters 1000", même si différents scénarios restent à l'étude y compris celui d'un arrêt jusqu'à l'an prochain.

Nadal, couronné 19 fois en Grand Chelem dont 12 sur la terre battue de Roland Garros, a par ailleurs jugé "très difficile" de reprendre à huis clos, comme l'envisage le football, même s'il serait "ravi" de pouvoir le faire.

Le N°1 mondial, Novak Djokovic, a lui aussi estimé au cours de cette émission que jouer à huis clos "n'est pas une décision facile". "Je suis prêt, mais je crois qu'il faut attendre quelques mois," a ajouté le Serbe, vainqueur du dernier tournoi du Grand Chelem disputé, l'Open d'Australie, début février.

Pour Nadal, la priorité actuelle est de lutter contre la pandémie car "beaucoup de gens vivent une situation terrible". "À l'heure actuelle, le tennis est loin d'être ma priorité", a assuré le joueur, qui a lancé le mois dernier avec le basketteur Pau Gasol un appel aux sportifs espagnols pour donner de l'argent à la Croix-Rouge. "Notre objectif est d'atteindre 11 millions d'euros et nous en sommes déjà à 7 millions", s'est-il félicité.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Partons sur les sentiers du Vietnam avec Capannam ! Les merveilles du Vietnam s’appréhendent en douceur avec l’aide de tous nos passeurs. Ils font le lien, ils ouvrent des portes et des coffres remplis de trésor.