02/05/2018 11:16
Le No1 mondial Rafael Nadal a confié mardi 1er mai avoir vécu des "moments compliqués" en début d'année en raison de sa blessure à une jambe, mais l'Espagnol se "sent bien" depuis son retour sur terre battue, où il demeure invaincu.
>>Nadal sans pitié pour Thiem à Monte-Carlo, Gasquet finit par plier
>>Nadal et Thiem ont rendez-vous, Djokovic en progrès
>>Classement ATP - Nadal redevient N°1, Isner 9e

L'Espagnol Rafael Nadal vainqueur du tournoi de Barcelone le 29 avril.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Ce sont des moments désagréables. Pour soigner la blessure, il faut de la patience", a expliqué Nadal, avant le Masters 1000 de Madrid (7-13 mai) où il tentera d'empocher un sixième titre, et son troisième de la saison. Le "Taureau de Manacor", 31 ans, a observé une pause de deux mois et demi entre janvier et avril pour soigner ses problèmes à la jambe droite (genou puis psoas iliaque) qui l'empoisonnaient depuis octobre et l'avaient contraint à l'abandon en quarts de finale de l'Open d'Australie.

Mais depuis son retour, Nadal a prouvé que ses pépins étaient derrière lui: il a réussi la "Undécima" (onze titres) à Monte-Carlo puis Barcelone, sans perdre le moindre set sur la terre battue qu'il affectionne tant. "J'ai eu la bonne attitude pour essayer d'arriver sur la saison de terre de la meilleure manière possible", a-t-il affirmé.

"Arriver sur la terre battue avec quatre matches (complets) disputés, ce n'est pas la préparation idéale, mais sincèrement je me sens bien quand je joue. Si le physique suit, et que je gagne des matches, je crois que je suis préparé", a poursuivi Nadal, à trois semaines du début de Roland-Garros où il tentera, là aussi, de décrocher un onzième titre personnel.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.