09/10/2018 16:50
Dans quelques années, qui se souviendra de la douce de la Fête de la mi-automne lorsque la modernité aura pris le pas sur la tradition? Célébrée au soir du 15e jour du huitième mois lunaire, cet évènement reste dans le cœur des Vietnamiens comme la nuit où les enfants s’amusent avec les jouets de leurs parents et arrières-parents, et illuminent la ville grâce à la lumière des lanternes traditionnelles.
>>Fête de la mi-automne de Saigontourist
>>La Fête de la mi-automne: l’ambiance festive s’empare des rues
>>Gâteaux de lune façon tiramisu

Pour préserver les identités de la Fête de la mi-automne, une organisation bénévole au nom de "MyHanoi" a décidé d'ouvrir un atelier pour apprendre aux gens à fabriquer des jouets traditionnels.


L’artisane Nguyên Thi Tuyên partage son histoire. Photo: MyHanoi/CVN

L'histoire d'une artisane

Depuis son plus jeune âge, les parents de Nguyên Thi Tuyên, commerçants depuis quatre générations, lui ont transmis leur savoir-faire pour la fabrication de jouets traditionnels. Elle se souvient encore qu’à chaque Fête de la mi-automne, sa famille se préparait en achetant des bâtonnets en bambou, des papiers colorés et d’autres matériaux pour fabriquer des jouets qu’ils vendaient ensuite sur le marché.

Dans la boutique de Nguyên Thi Tuyên, chaque jouet a sa propre signification et une histoire particulière. Par exemple, les lanternes en forme d'étoile représentent le Vietnam paisible, et celles reprenant la forme du lapin, l’histoire du Lapin de Jade sauvant ses amis sur la Lune. Le Docteur en papier, quant à lui, est l’une des figures majeures de cette fête. Lorsque la lune est pleine et brillante, le Docteur en papier est placé sur un trône au milieu de deux "gardes" nommés "les hommes qui frappent". Sur leurs têtes, une lune jaune en papier s’aide du vent pour articuler les personnages. Sa présence incarne l’éducation et la réussite que les parents souhaitent pour leurs enfants. "Si les enfants voient ces jouets amusants lorsqu’ils apprennent leurs leçons, ils se sentiront détendus", selon Mme Tuyên.

Le Docteur en papier et l’homme qui frappe. Photo: MyHanoi/CVN

Malheureusement, depuis quelques années, le marché est inondé de jouets occidentaux modernes plus diversifiés en forme et en taille. Mme Hà, 30 ans, partage: "Mon fils de 4 ans est plus intéressé par les figurines de robot en plastique que le Docteur en papier ou tout autre jouet traditionnel". Elle avoue être triste que ses enfants ne puissent pas éprouver le plaisir du passé durant cette fête.

Les lanternes traditionnelles sont oubliées. Photo: MyHanoi/CVN

Un effort pour préserver la tradition

MyHanoi est un groupe de jeunes volontaires, principalement des étudiants universitaires de Hanoï, qui sont nostalgiques de leur enfance et désireux de préserver la beauté de leur ville. Afin de recréer l'image traditionnelle de cette fête, MyHanoi a décidé d'ouvrir un atelier de jouets traditionnels de la mi-automne. Cet atelier est ouvert au grand public et donne la possibilité de créer soi-même ses jouets traditionnels grâce à l'assistance de la talentueuse artisane, Nguyên Thi Tuyên.

Le dernier atelier a attiré beaucoup de gens. Photo: MyHanoi/CVN

L’an dernier, son atelier a connu un énorme succès. Plus de 4.000 personnes se sont dites intéressées sur l'événement de sa page Facebook. Huong, 20 ans, a été impressionnée par l'activité de cet atelier. "Ces jouets traditionnels que mes parents m’achetaient quand j'étais petite m’ont toujours manqué. Malheureusement, je n’en trouve plus dans la rue. Grâce à cet événement, je peux les recréer moi-même. C’est incroyable que MyHanoi ait eu cette idée", a-t-elle-confié.

Un garçon joue avec le jouet traditionnel qu'il vient de décorer.
Photo: MyHanoi/CVN

Cette année, Bùi Thuy Tiên, 22 ans, est désormais responsable de cet atelier. "L'idée de l'atelier est inspirée du désir de maintenir et de préserver les valeurs traditionnelles du Vietnam. Aujourd’hui, les jouets importés dominent progressivement le marché. Les gens se souviennent rarement du Docteur en papier, des lanternes de lune... MyHanoi a hâte de rappeler aux enfants et aux parents d’aujourd’hui que la culture et les valeurs des générations précédentes n’ont pas disparu", partage-t-elle.

Selon MyHanoi, tant que l'image de la Fête de la mi-automne est encore dans notre cœur, sa beauté traditionnelle ne mourra jamais.

Nguyên Minh Trang/CVN
 
Est-ce votre article préféré?
Oui
Non
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.