11/03/2021 21:30
Les États-Unis ont annoncé mercredi 10 mars des sanctions contre deux enfants du chef militaire du Myanmar, Min Aung Hlaing, qui a renversé le gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi, et contre six sociétés qu’ils contrôlent.
>>L'UE condamne la répression au Myanmar 
>>L'ONU surveille avec inquiétude la situation politique et sanitaire du Myanmar
>>Des pays souhaitent que le Myanmar se stabilise bientôt sa situation

Des soldats montent la garde dans une rue vide de Rangoun, le 10 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le département américain du Trésor a indiqué dans un communiqué que Aung Pyae Sone et Khin Thiri Thet Mon - le fils et la fille du commandant en chef des forces militaires birmanes, le général Min Aung Hlaing, contrôlent plusieurs entreprises "qui ont directement profité de la position de leur père et de son influence néfaste".

Les sanctions impliquent le gel de leurs éventuels avoirs aux États-Unis et l’interdiction de l’accès au système financier américain.

La semaine dernière, le département américain du Commerce a ajouté les ministères de la Défense et de l'Intérieur ainsi que deux entités commerciales du Myanmar à sa liste noire commerciale. Il a également annoncé des mesures de contrôle des exportations plus restrictives à l'encontre du pays.

Plusieurs chefs militaires du Myanmar, dont Min Aung Hlaing, et plusieurs entités liées aux forces armées ou de sécurité avaient été désignés sur la liste par les États-Unis en février. Un état d'urgence a été décrété pour une période d'un an au Myanmar après que le président Win Myint et la conseillère d'État Aung San Suu Kyi, de même que d'autres responsables de la Ligue nationale pour la démocratie (LND), avaient été placés en détention par l'armée le 1er février.

Les militaires ont allégué l'existence d'une fraude électorale massive lors des élections générales de novembre dernier, qui ont vu la LND remporter la majorité des sièges aux deux chambres du Parlement. La Commission électorale de l'Union du Myanmar a rejeté cette allégation. 

AFP-XINHUA/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quang Ninh et Phuket discutent de la reprise du tourisme post-pandémique Une téléconférence s'est tenue le 22 septembre pour discuter de la coopération post-pandémique entre la province vietnamienne de Quang Ninh (Nord) et la ville thaïlandaise de Phuket, en particulier dans la réouverture des marchés touristiques.