16/07/2018 22:28
La troisième session de la Conférence de paix de Panglong du XXIe siècle a débuté mercredi 11 juillet et s'est achevée lundi 16 juillet à Nay Pyi Taw au Myanmar, avec 14 autres principes de base adoptés dans le cadre de l'Accord d’union pour la paix.
>>Effondrement d'une mine au Myanmar, au moins 15 morts
>>Myanmar: sept groupes armés s’engagent à maintenir des négociations de paix avec le gouvernement

Les représentants des groupes armés de l'Alliance du Nord (à gauche) lors d'une rencontre avec des responsables du Comité mixte de dialogue sur la paix de l'Union birmane. Photo: Xinhua/VNA/CVN
 
Ces 14 principes convenus en conformité avec l'Accord de cessez-le-feu national (NCA) ont été signés par les chefs des délégations du gouvernement, du parlement, de l'armée, des groupes armés ethniques et des partis politiques. Dix groupes armés ethniques qui ont signé le NCA ont assisté à la conférence, tandis que sept autres groupes non signataires de l'Alliance du Nord, invités à la réunion, se sont engagés à poursuivre le processus de paix avec le gouvernement.

Ces 14 principes de base, proposés par le Comité mixte de dialogue sur la paix de l'Union birmane (UPDJC) pour l'établissement d'une union démocratique et fédérale, sont liés aux questions politiques, économiques, sociales, foncières et environnementales.

Ces 14 principes de base ont porté à 51 le nombre total de principes incorporés dans l'Accord d'union pour la paix. La deuxième session de la conférence tenue en mai 2017 avait approuvé 37 principes de base pour l'établissement du fédéralisme dans le cadre de la NCA.

Après avoir conclu le NCA en 2015, le gouvernement actuel du Myanmar a tenu deux sessions de la Conférence de paix de Panglong du XXIe siècle en août 2016 et mai 2017.

À l’issue de la 3e session de la conférence de Panglong, les participants ont convenu de tenir une autre session vers la fin de cette année et deux autres en 2019.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.