08/02/2020 15:44
Locaux de la police municipale, visite de quartiers, décharge : le Premier ministre Édouard Philippe, candidat à la mairie du Havre, a mené "tranquillement" campagne vendredi 7 février dans son fief, loin des caméras.

>>Retraites : Philippe annonce quelques "avancées", les syndicats restent sur leur faim
>>Édouard Philippe demande à la SNCF un "plan de transport" pour Noël

 

Édouard Philippe à Graville-La Vallée, au Havre, le 7 février 2020. 
Photo : AFP/VNA/CVN 


En toute discrétion vendredi matin 7 février, le chef du gouvernement s'est rendu à l'inauguration des nouveaux locaux de la police municipale, a constaté une correspondante de l'AFP.

Une visite hors caméra, pour laquelle, hormis son équipe de campagne et son entourage, personne n'avait été mis au courant, pas même les policiers municipaux.

Le transfert de la police municipale vers ces nouveaux locaux, d'une surface de 1.500 m2, avait été acté quand il était maire du Havre en 2007, dans le cadre d'un appel à projet des villes reconstruites. Un chantier de 2,5 millions d'euros d'investissement dont 480.000 euros ont été financés par la région Normandie.


Édouard Philippe en a profité pour redire son intention de "mener une campagne de déambulation tranquille", sans caméra, dans les rues de la ville.

Accompagné d'un garde du corps, il est allé dans différents quartiers sur les hauteurs de la ville, a pris des cafés, se prêtant aux photos avec les habitants. Il a notamment visité un quartier en cours de réhabilitation.

Il s'est aussi rendu à l'ancienne décharge de la ville du Havre connue sous le nom de Dollemard, fermée à la fin des années 1990, pour laquelle l'
État et les collectivités cherchent une solution.

En 2018 ce site déversait encore "entre 30 et 80 m3 par an" de déchets dans la mer, avait indiqué à l'époque la mairie.

Édouard Philippe a annoncé le 31 janvier qu'il se présenterait comme candidat tête de liste aux municipales au Havre, une ville dont il était maire depuis 2010 jusqu'à sa nomination à Matignon en 2017.

S'il était élu, M. Philippe a répété qu'il cèderait le fauteuil au maire sortant (LR) Jean-Baptiste Gastinne, le temps de son bail à Matignon.

 

AFP/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).