22/01/2020 16:54
Le Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU) a tenu mardi 21 janvier un débat ouvert, sous la présidence du Vietnam, consacré à la situation au Moyen-Orient, appelant à l’apaisement des tensions et au respect du droit international.

>>Conseil de sécurité : le Vietnam privilégie le respect de la Charte de l’ONU
>>Le Conseil de sécurité réaffirme son attachement à la Charte de l’ONU
 

Lors du débat ouvert du Conseil de sécurité consacré à la situation au Moyen-Orient, le 21 janvier. Photo : VNA/CVN


Alors que le processus de paix israélo-palestinien demeure dans l’impasse, la cheffe des affaires politiques de l’ONU a mis en garde contre les "événements négatifs" qui continuent de compromettre les perspectives d’une solution à deux États.

"Le début de l’année 2020 a vu l’expansion continue des activités de colonisation et la menace d’annexion de parties de la Cisjordanie", a déclaré la secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et de consolidation de la paix, Rosemary DiCarlo.

Au cours de plus de trois dernières années, les autorités israéliennes ont approuvé la construction de plus de 22.000 logements dans la zone C et à Jérusalem-Est. 

Mme DiCarlo a réitéré que toutes les colonies sont illégales au regard du droit international et demeurent "un obstacle à la paix".

"L’annexion de tout ou partie de la zone C, si elle est mise en œuvre, porterait un coup dévastateur à une éventuelle relance des négociations, à la promotion de la paix régionale et à l'essence de la solution à deux États", a-t-elle prévenu.

Un récent sondage effectué par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a laissé voir que 65% des Israéliens et 52% des Palestiniens pensent que ce conflit ne prendra jamais fin. 

Mme DiCarlo a indiqué aux membres du Conseil de sécurité que la "violence sporadique" dans le territoire palestinien occupé s'est poursuivie.

"Les mesures humanitaires et économiques ne suffiront pas à elles seules à résoudre les immenses défis de Gaza", a-t-elle indiqué, estimant qu’au fond, les problèmes de Gaza sont politiques et nécessitent des solutions politiques.

S’exprimant au nom du Vietnam, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, s’est dit profondément préoccupé par la poursuite de la violence dans les territoires occupés.

Il est impératif que les parties concernées fassent preuve de la plus haute retenue et s’abstiennent de tout acte de provocation ou de violence, a-t-il déclaré, appelant Israël à cesser ses activités de peuplement, à remplir les obligations que lui impose la résolution 2334, et à lever les restrictions de mouvements au sein des territoires occupés. 

Il s’est également félicité du rôle de médiation joué par l’ONU et l’Égypte, ainsi que des travaux importants de l’Office de secours et de travaux de l’ONU pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), et a réaffirmé le soutien du Vietnam à la lutte légitime du peuple palestinien pour ses droits inaliénables.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.