02/06/2014 16:36
Selon la circulaire n°15/2014 du ministère de la Police, entrée en vigueur le 1er juin, il est nécessaire d’inscrire sur un registre public les motos électriques. La sanction, pour ceux qui dérogeraient à la règle, sera la même que pour les autres motos.

De nombreux propriétaires n’ont pas eu vent de l’existence de cette circulaire ou ne possèdent pas les papiers pour procéder à l’immatriculation. Photo : tienphong/CVN


Problème : de nombreux propriétaires n’ont pas eu vent de l’existence de cette circulaire ou ne possèdent pas les papiers pour procéder à l’immatriculation. Et pour cause, la plupart des vendeurs de motos électriques dans les rues Huê, Nguyên Luong Bang, Bà Triêu... de Hanoi ne fournissent pas aux acheteurs les papiers nécessaires pour être en règle.

Pour Nguyên Duc Hai, résidant rue Khâm Thiên, à Hanoi, l’immatriculation des motos électriques est indispensable. En effet, il s’agit d’un moyen de transport doté d’une vitesse maximale de 50 km/h, qui comporte toujours un risque d’accident. De plus, la plupart des jeunes propriétaires ne prêtent pas attention à la sécurité routière.

Une vingtaine de motos électriques immatriculées

Le colonel Nguyên Ngoc Tuân, chef adjoint du Service de police de la circulation routière et ferroviaire (C67 - ministère de la Police),  précise que concernant les motos achetées avant le 1er juillet 2009, il est nécessaire pour leurs propriétaires de faire un rapport sur leur droit d’utilisation à l’agent de police du quartier concerné, avant de procéder à l’immatriculation.

La sanction prévue est la même que pour les autres motos de 50 cm3, soit de 300.000 à 400.000 dôngs. Photo : dantri/CVN


Pour les autres, il est obligatoire d’avoir la certification de qualité, répondant aux normes du ministère du Transport et des Communications ou un dossier d’importation en règle, pour les véhicules importés. « La sanction prévue est la même que pour les autres motos de 50 cm3, soit de 300.000 à 400.000 dôngs », souligne le colonel Nguyên Ngoc Tuân.

Selon les statistiques réalisées dans quelques localités du pays, on comptait, l’année dernière, une vingtaine de véhicules électriques immatriculés. Ainsi, plusieurs motos, ne figurant sur aucun registre public, circulent à l’heure actuelle dans les rues, essentiellement à Hanoi et Hô Chi Minh-Ville.

Face à ces règlementations, l’achat de motos électriques connaît, à l’heure actuelle, une nette baisse.

Distinction entre la moto électrique et la bicyclette électrique :


Moto électrique :
Puissance maximale : 4 kW
Vitesse maximale : 50 km/h

Bicyclette électrique :
Vitesse maximale : 25 km/h
Poids maximal : 40 kg.



Câm Sa/CVN





Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.