11/07/2017 16:33
Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a lancé un appel mardi 11 juillet en faveur de la "justice" et de la "réconciliation", après la reprise de Mossoul par les forces gouvernementales irakiennes.

>>Mossoul : la dernière poche de résistance des jihadistes
>>À Mossoul, le Premier ministre irakien félicite les forces armées pour leur "victoire"

 

Panache de fumée au dessus de la vieille ville de Mossoul, lors de la reprise de la ville par l'armée irakienne, le 10 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un communiqué publié à Genève, M. Zeid a indiqué que l'Irak "doit maintenant relever toute une série de défis en matière de droits de l'Homme qui, s'ils ne sont pas relevés, pourraient déboucher sur d'autres violences et souffrances pour les civils".

"Les femmes, enfants et hommes de Mossoul ont vécu l'enfer sur Terre et enduré des actes de perversion et de cruauté indicibles", a ajouté M. Zeid. "Daesh a forcé des dizaines de milliers d'habitants de la ville et des environs à quitter leur maison et les a utilisés comme boucliers humains, ce qui constitue un crime de guerre", a-t-il continué. "Les combattants de Daesh peuvent continuer à tuer et à terroriser par des attentats à la bombe et des enlèvements", a-t-il averti.

Et d'indiquer que "selon les informations recueillies par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme", Daesh "pourrait s'être rendu coupable de crimes internationaux tout au long des trois années pendant lesquelles il contrôlait non seulement Mossoul, mais aussi une grande partie du territoire irakien".

Le Haut-Commissaire cite notamment l'enlèvement de 1.636 femmes et filles, ainsi que de 1.733 hommes et garçons, tous de la communauté yézidie, dont on reste à ce jour sans nouvelles.

Dès que la situation sur le terrain le permettra, le gouvernement irakien devra restaurer l'État de droit et "garantir que les droits de l'Homme et les besoins fondamentaux des civils vivant dans les zones reprises à Daesh soient respectés", a encore indiqué M. Zeid.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.