06/12/2018 08:42
Le ministère russe des Affaires étrangères s'est félicité mercredi 5 décembre des relations entre Moscou et Pékin.
>>La participation de troupes chinoises à des exercices militaires russes renforce les relations
>>Poutine se rendra en Chine en juin pour développer les relations bilatérales

Le président russe Vladimir Poutine (droite) et son homologue chinois Xi Jinping.
Photo: Xinhua/VNA/CVN

"Nos relations sont intrinsèquement bénéfiques et ne dépendent pas de la situation dans le monde ou de la situation dans d'autres régions", a dit la porte-parole du ministère, Maria Zakharova, lors d'un point presse.

"Parce que nous sommes voisins et unis par une frontière commune, une géographie commune, une histoire commune ainsi que par les centres d'intérêt des peuples de nos pays", a-t-elle dit.

Mme Zakharova a fait remarquer que les deux dirigeants se rendent régulièrement visite, participent à différents événements en Russie et en Chine, et se téléphonent.

Dans un monde instable, il est très important de maintenir un dialogue étroit entre les pays qui sont des acteurs mondiaux responsables, a-t-elle poursuivi.

Mme Zakharova a également souligné l'importance de la rencontre des dirigeants russe, chinois et indien en marge du Sommet du G20 en Argentine, le 30 novembre.

"C'est un format vivant, qui permet de s'occuper non seulement des déclarations politiques, mais aussi des effets réels de la diplomatie, et qui répond à l'ordre du jour international tout en résolvant directement les problèmes des trois pays participants", a-t-elle conclu.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.