19/09/2018 23:06
Les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et de la République de Corée ont convenu mercredi 19 septembre de mettre fin aux tensions militaires et à dénucléariser la péninsule coréenne.
>>Signature un document après leur deuxième dialogue à Pyongyang
>>Pourparlers sur les relations intercoréennes et la dénucléarisation
>>Kim Jong Un se rendra à Séoul "dans un avenir proche"

Kim Jong Un (droite), dirigeant suprême de la RPDC, et le président sud-coréen, Moon Jae-in, après la signature de la Déclaration commune, à Pyongyang le 19 septembre. Photo: YONHAP/VNA/CVN

Kim Jong Un, dirigeant suprême de la RPDC, et le président sud-coréen Moon Jae-in s'y sont engagés lors d'une conférence de presse conjointe à Pyongyang. À cette occasion, M. Kim a précisé que la Déclaration de Panmunjom servirait de socle à une nouvelle ère de paix dans la péninsule coréenne, souhaitant que celle-ci soit exempte d'armes nucléaires.

La Déclaration de Panmunjom a été signée lors de la première rencontre entre les deux leaders en avril dernier dans le village frontalier de Panmunjom. M. Kim s'est engagé à accélérer les pourparlers de paix intercoréens, à promouvoir les relations bilatérales et à se rendre à Séoul, la capitale de la R. de Corée, dans un proche avenir.

M. Moon a déclaré que M. Kim et lui s'étaient mis d'accord pour la première fois sur les moyens de dénucléariser la péninsule coréenne. Par ailleurs, ils ont convenu de mettre fin aux tensions militaires et de transformer la frontière intercoréenne en une "zone de paix". Le président sud-coréen a noté qu'ils étaient parvenus à un consensus pour éliminer toutes les menaces de guerre sur l'ensemble de la péninsule coréenne.

Avant de rencontrer la presse, les deux dirigeants ont signé un accord à l'occasion de ce sommet. Les ministres de la Défense des deux pays ont également signé un accord sur les affaires militaires en présence de MM. Moon et Kim. Les deux dirigeants ont eu deux heures d'entretien mardi après-midi 18 septembre au siège du Parti du travail de Corée (PTC) et une rencontre en tête-à-tête mercredi 19 septembre.

Lors de la réunion de mardi 18 septembre, ils ont eu "un échange de vues approfondi sur diverses questions liées à l'accélération du développement des relations Nord-Sud via la mise en œuvre sincère et exhaustive de la Déclaration de Panmunjom", a rapporté mercredi 19 septembre KCNA, l'agence de presse officielle de la RPDC.

Dans la déclaration conjointe signée par MM. Moon et Kim, la RPDC réaffirme sa volonté de continuer de prendre des mesures supplémentaires, telles que la destruction définitive de sa principale installation nucléaire de Yongbyon, à condition que les États-Unis adoptent des mesures conformes à l'esprit de l'accord RPDC - États-Unis conclu le 12 juin dernier à Singapour.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang